Oumma pour elle, épisode 7 : le 8 mars, journée de quelle(s) femme (s) ?

10 mars 2009

Par Hijab and the city

Cette semaine dans Oumma pour elle by Hijab and the city, Khadija revient sur le 8 mars, journée internationale de la femme.

C’est ICI.

Publicités

6 Réponses to “Oumma pour elle, épisode 7 : le 8 mars, journée de quelle(s) femme (s) ?”

  1. Sonia93 said

    Je suis revenue sur le site et je ne cesse d’être epatée!!!!!!! Vraiment les filles je le redis, vous êtes d’utilité publique!
    La soeur de la vidéo est époustouflante, magnifique et douée… je suis vraiment bluffée les filles.
    Que Dieu vous facilite dans votre projet et encore merci pour tout.

    Sonia

    ps: j’ai même fait tourner l’adresse à mes collègues non musulman(e)s du boulot lol

  2. Françoise said

    Bonjour à toutes,

    j’ai découvert votre site via Oumma.com et je dois avouer que je suis bouche bée.
    Je suis militante féministe et j’avais bcp de préjugés concernant les filles voilées. Et là, je dois reconnaître que je me suis fait avoir par les médias et certains idéologues de bas étage.

    Désormais, je viendrai sur votre espace qui comme l’a dit la commentatrice prédédente est réellement d’utilité publique.

    Bien à vous,
    Françoise

  3. Ridouan said

    Salam les filles,

    vraiment bien votre site, je vous félicite pour le travail que vous accomplissez.

    Je suis vraiment content de voir des filles aussi dynamiques et intelligentes redorer le blason de notre belle religion.

    Bravo!

  4. Assia said

    Nous en avons rêvé… Hijab and the city l’a fait!

    Merci mille fois les filles, merci. Et une mention spéciale à la charmante Khadija!

  5. Zohra said

    Merci beaucoup Khadija pour ta remarquable intervention! Toutes tes paroles sont justes et pertinentes, et c’est avec ce genre de discours que nous améliorerons la condition féminine.
    Je ne suis pas une fervente pratiquante, et pourtant ton site me pousse à me poser un certain nombre de question quant à mon rapport avec la religion musulmane.

    Merci de contribuer à mon cheminement spirituel

  6. Jihane said

    Salam,

    Bravo Mariame, je trouve très réflechi ton raisonnement et j’y adhère complètement.
    En ce qui concerne la journée du 8 Mars, cette journée est pour moi,un piège à cons, ni plus,ni moins.
    Qu’est ce que cela veut dire que de célébrer les femmes une seule fois dans l’année, cela veut dire, enfin je pense, on vous donne une journée pour gueuler et que tous les présentateurs s’indignent sur la spoliation de la femme dans le monde le 8 Mars, mais le reste de l’année les femmes sont priées de se taire.inacceptable, indignant.
    On célèbre cela comme une fête, qui est devenue commerciale au passage, oui on vend beaucoup de fleurs ce jour là mdr, alors que comme tu le disais on ferait mieux de célébrer l’être humain.
    Il y a déjà assez de guerres entre peuples, pour que l’on rentre dans une autre problématique de confrontation des sexes, qui au mieux n’apportera que des conflits supplémentaires.
    Le patriarcat n’est pas affaire de religion, c’est universel et nous vivons nous même dans un pays où la parité ne fait que d’être déclamée et jamais appliquée.
    Le machisme c’est universel, il y en a partout des machos, dans toutes les sociétés, il y en aura toujours des hommes qui penseront que nous sommes faites pour la cuisine, mais ce que je veux dire c’est que l’Islam est venu saper tout ce qu’on faisait subir à la femme dans la période anté-islamique, et établi l’égalité homme-femme très clairement, mais les traditions qu’elles soient orientales ou occidentales se chargent bien à elles seules de ne pas donner à la femme le rang qu’elle mérite.
    J’ai toujours pensé que si déjà en tant que femme on se considérait l’égale de l’homme, et que nous partions du principe que nous n’avions rien à prouver, cela nous faciliterait dans l’acquisition de notre vrai place dans cette société, mais si au contraire on a un sentiment d’infériorité comme les féministes enragées qui veulent écraser l’homme tellement elles sont frustrées, et bien là ce n’est plus un problème de parité mais plutôt d’estime de soi.
    Si déjà, les femmes avaient un peu plus d’estime pour elles, cela nous ouvrirait bien des voies.
    Je parle en tant que jeune femme, ensuite en tant que voilée, et si votre interlocteur (masculin) sent que vous même ne vous sentez pas inférieure, il vous parlera en conséquence, parce qu’à en croire les plus virulentes, l’homme,le pauvre, est cause de tous ses déboires (je m’accorde sur le fait qu’une partie en revient au patriarcat mais bon il y a d’autres facteurs), alors que peut être feraient elles mieux de travailler sur elles mêmes.

    Au passage, je me rappelle que j’avais bien rit d’une féministe qui disait  » ce n’est pas juste, pourquoi l’homme ne porterait-il pas un enfant? », mais grande potiche, tu ne considères pas comme une force de porter un enfant et de le mettre au monde, ou n’as tu rien compris et considères cela comme une faiblesse?
    A en croire les féministes d’aujourd’hui, du moins celles qui passent à la télé, être l’égale de l’homme c’est: couper ses cheveux, mettre des pantalons, et parler fort…un peu caricatural quand même.
    Pour moi,ce n’est ni affaire d’habit , ni de quoi que ce soit, mais plutôt de la réfléxion sur notre complémentarité avec les hommes dans nos différences, le fait qu’on soit leurs égales sans pour autant nier que chaque sexe a à accomplir ses propres tâches, voila pour moi le début d’une réflexion constructive.

    Salam.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :