La naissance du Prophète (ص) : mawlid annabawi

9 mars 2009

Par Khadija

Exceptionnellement, le rendez-vous vidéo du lundi sur Oumma TV est reporté pour mettre à l’honneur l’anniversaire de la naissance du Prophète (ص). Retrouvez donc dès demain Oumma pour elle by Hijab and the city avec une excellente chronique où sera fait un point sur le non-évènement que représente le 8 mars (la rédaction) 

La naissance du Prophète (ص) nous permet de commémorer cet épisode marquant dans l’histoire de l’humanité, qui en a changé le cours à jamais et pour notre plus grand bonheur. Rappelons que le Prophète Mohammed (ص) a parachevé ce que les autres envoyés de Dieu avaient amorcé avec éclat.

Lors de cette journée, il est bon de célébrer l’évènement par des prêches et des exhortations. Privilégiez le rappel ainsi que la zakat plutôt que de tomber dans les travers de la tradition qui nous fourvoie et nous dessert.

Replonger dans la vie du Prophète (ص) et de ses compagnons permet de mieux vivre nos épreuves au quotidien et d’en tirer les enseignements. L’intérêt ne réside donc pas dans la connaissance machinale de sa vie mais bien dans la concrétisation de ce savoir par rapport à notre vie.

Ainsi, il est des questions qu’il est bon de se poser pour faire un point, une introspection sur ce que l’on a pu réaliser, mis en application. Plus qu’un rappel, il nous faut réfléchir sur notre situation en tant que croyante, penser à notre état spirituel : ai-je évolué ? Que dois-je faire pour me rapprocher un peu plus du Très Haut ? Quelles sont mes priorités ? Autant d’interrogations qui doivent nous tirer vers le haut et permettre un vrai changement.

Vous l’aurez compris al mawlid annabawi est une date importante qui marque à la fois un moment capital dans l’histoire de l’Islam et en définitive dans notre popre histoire qui, elle aussi, doit à bien des égards marquer les esprits…  

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (ص). Quand je dis anniversaire, je n’entends pas par là qu’il faille allumer les bougies ou encore fêter l’évènement au même titre que l’Aïd. Ne vous méprenez pas chères lectrices ! Je vous le rappelle nous avons deux fêtes et pas une de plus : l’Aïd el fitr et l’Aïd el adha. Ce sont les seuls évènements festifs qui marquent notre calendrier et l’occasion pour nous de festoyer dans la joie et l’allégresse.

Publicités

4 Réponses to “La naissance du Prophète (ص) : mawlid annabawi”

  1. Thé ou café? said

    Salam salam

    Bénit soit le prophète, sa famille, ses compagnons, ses serviteurs sincères.

    Depuis quelques temps je cherche des informations sur sa mère. Je ne trouve que des informations basiques, toujours les mêmes, sa lignée, la mise sous nourrice du prophète les signes de la naissance prophétiques dont voici un copier collé:

    vivait à la Mecque une femme nommée Âmina Bent Wahb Ibn ‘Abd Manaf Ibn Zahra Ibn Kilab, une femme Qoureychite. Elle était considérée comme la meilleure des femmes Qoureychites de part sa généalogie et de son rang social.

    C’est à cette femme que ‘Abd Al-Mottalib, le grand-père du Prophète (صلى الله عليه و سلم) choisit de marier son fils ‘Abdallâh. Contrairement à la majorité des Qouraychs, leur union fut légitime, car celle-ci se fit sous la présence de témoins et tuteurs.

    On a conservé plusieurs poèmes d’Âmina (Ibn Sa’d, I/I, p.62 ; Balâdhuri, I, § 159 ; Ibn-Habîb, Munammaq p 422, etc.), et aussi d’autres parentes (Ibn Hicham, p 108-111.) de la famille de ‘Abd Al-Mottalib, ce qui montre que le niveau intellectuel dans cette famille était assez élevé, même parmi les femmes.

    Quand Âmina engendra le Prophète (صلى الله عليه و سلم), un Ange vint lui dire : Tu viens d’engendrer le meilleur de cette communauté. Quand tu le mettras au monde, tu diras : « Je prie Dieu l’Unique de le protéger contre tout envieux. Le signe qui confirme ce que je dis est que sa naissance sera accompagnée d’une lumière qui éclairera les palais de Bosra au Shêm. Appelle-le alors Mouhammad, le loué, car dans la Thora il est appelé Ahmed. Il sera loué par ceux qui se trouvent aux cieux et sur la terre ».

    Interrogé sur sa personne, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dira plus tard : « Je suis l’accomplissement du vœu formulé par mon père Ibrahim et l’heureuse annonce faite par ‘Issa. Et ma mère a vu, quand elle me porta, jaillir d’elle une lumière par laquelle lui étaient illuminés les palais de Shêm. »

    Contrairement aux autres femmes, Âmina ne sentait rien des douleurs qui accompagnent les femmes au cours de leurs grossesses. C’est ainsi qu’elle n’était nullement affaiblie. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) naquit en s’appuyant sur ses mains et en levant la tête au ciel. Aussi, il (صلى الله عليه و سلم) était circoncis et son cordon ombilical était déjà coupé.

    En Perse, le feu sacré qu’adoraient les Rois Mages s’éteignit et cela ne s’était pas produit depuis 1000 ans. Des églises s’écroulèrent autour du lac Sawa où elles plongèrent. Le rapporte de ces signes est d’ At Tabari, d’Al Bayhaki et d’autres. La chaîne de transmission n’est cependant pas fixe et nette.

    A Médine, Hassan Ibn Tâbit, qui sera plus tard le poète du Prophète (صلى الله عليه و سلم), raconte, dans son témoignage : « J’étais dans la région où se trouvaient les juifs (à Médine), et 1 des Rabbins est monté sur un mur et s’est écrié :  » Ô communauté de juifs ! Aujourd’hui est apparue l’étoile de Ahmed ! »

    Les juifs avaient en effet l’habitude de scruter le ciel, car ils étaient très biens informés par les livres saints de la naissance prochaine d’un prophète, et savaient qu’à sa venue, il y aurait sur le ciel, une étoile qui n’apparaît qu’à sa naissance (صلى الله عليه و سلم).

    Existe-t-il un livre ou des enseignements particuliers sur la vie de la noble Amina ? des traduction de ses poèmes, des anecdotes de sa vie…Si quelqu’un à des infos, je suis preneur.

    Qu’Allah bénisse nos mères

  2. Halima said

    Salam à toutes!

    Machallah, vous avez raison de mettre à l’honneur el mawlid annabawi plutôt que le 8 mars et j’ai vraiment hâte de visionner la chronique de demain inchallah.Qui va s’y coller?

  3. rania said

    salam Khadija,

    merci pour ce merveilleux article. J’ai également beaucoup aimé la calligraphie. Que Dieu accorde salut et bénédiction au sceau des Prophètes ainsi qu’à tous les musulmans de part le monde.

    Je voulais sincèrement vous remercier pour votre travail les soeurs, aucun espace comme celui-ci n’existe. Que Dieu vous bénisse et vous accorde sa miséricorde. Amine

  4. Sonia93 said

    je suis tombée par hasard sur ce site en faisant une petit recherche sur la célébration de la naissance du Prophète et que dire… je suis scotchée. Vos articles sont terribles sans parler de vos vidéos !!! J’essaye de rattraper le temps perdu là, ça fait déjà 3 heures que je suis en train de naviguer. Mais je vais en laisser demain, pour pendant le boulot lol. Merci beaucoup les filles, je me reconnais vraiment dans tout ce que vous dites et j’ai appris énormément de choses.

    Vous êtes d’utilité publique !!! Bisous à vous

    Sonia

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :