L’Islam en Grèce

5 mars 2009

Par Allison

Kalimera chères lectrices ! Vous souvenez-vous de moi ? Le contraire de m’étonnerait pas, depuis que je suis immigrée en Grèce, je vous ai quelques peu négligées et je m’en excuse…

Aussi pour me rattraper, j’ai douté de la puissance que pourrait avoir un récit sur la fêta ou le sirtaki et ai décidé de me concentrer sur des choses qui nous concernent plus, en tant que musulmanes. Je suis en Grèce depuis un mois maintenant et je voudrais vous faire part de la situation des musulmans à Athènes, frissons, action et rebondissements garantis.

Eh bien mesdemoiselles et mesdames, le premier constat est que celle-ci n’est pas vraiment brillante. Les musulmans de Grèce sont principalement issus de l’immigration, le pays étant de religion orthodoxe à plus de 97 %, et notamment d’Albanie, d’Irak du fait de la situation actuelle, mais aussi du Pakistan ou encore d’Egypte. Il y a certes une communauté turque du fait de l’ancienne occupation ottomane mais elle est peu ou prou visible. Les musulmans vivent dans les quartiers du centre d’Athènes mais ne vous y trompez pas, cela ne signifie pas pour autant opulence, ce centre est divisé en parties complètement hétérogènes et imperméables entre elles. Le contraste est d’ailleurs des plus saisissants. Au nord-ouest vous trouvez les quartiers pauvres, insalubres que la plupart des athéniens ne reconnaissent d’ailleurs pas comme faisant partie de leur ville, les plus limités intellectuellement en viennent à de pareilles conclusions en se basant sur la forte présence des « non Greek people », c’est ici que vivent la majorité des musulmans. Lorsqu’on va vers l’est, on retrouve les monuments, les quartiers touristiques ainsi que les boutiques de luxe, la distance n’est que d’une dizaine de minutes à pieds.

Qu’en est-il du culte me direz-vous ? Existe-il à Athènes, des lieux de recueillement, ou même n’ayons pas peur des mots : une mosquée ? La réponse est oui, mais seulement depuis 2007, et sa construction ne fut pas sans controverses. Il n’existait avant 2007 que deux mosquées en Grèce, et oui ce n’est pas une blague, situées en Thrace du Nord, près de la frontière turque. A Athènes, les seuls lieux de culte répertoriés étaient les salles des grands hôtels réservées à leurs riches clients ou bien les caves insalubres, au nombre de 14 en 2005. Inutile de préciser le degré d’insuffisance de ces structures… Ce facteur, associé à celui de l’augmentation de l’immigration en provenance de pays musulmans, de la pression de la communauté européenne et de la ligue des droits de l’Homme a poussé la municipalité athénienne à réagir. Le projet d’une mosquée à Athènes a pour la première fois vu le jour durant le mandat du maire Dora Yokannis ( 2002 – 2006 ), cette dernière avait proposé la rénovation d’une mosquée ottomane du XVIII ème siècle, située au pied de l’Acropole, dans le quartier très tourisitique de Monastiraki. C’est un euphémisme de dire que les réactions furent négatives, notamment celles du de vice-ministre de l’Education et des cultes, ou encore l’archevêque d’Athènes. Leurs arguments se rattachent peu ou prou à l’image de la ville, une mosquée en plein dans son centre ne serait pas du meilleur goût selon eux… C’est vrai que de voir Ikea lorsqu’on atterit à Athènes est plus plaisant que la vue d’un minaret, bonjour l’exotisme me direz-vous !

Toute cette guerre cultuelle s’est finalement terminée en 2007 avec l’inauguration de la première mosquée athénienne, dans le quartier beaucoup moins central de Moshato. Cependant, si les musulmans ont désormais un lieu salubre pour prier, ce n’est qu’une semi – victoire. Ce sont les musulmans eux-mêmes qui l’ont édifié, les autorités athéniennes tardant trop, et le lieu n’est pas assez grand pour accueillir tous les fidèles. Reste à espérer qu’elles finiront par tenir parole…

A bientôt chères lectrices, je vous ferai partager la suite de mes aventures hélléniques.

Préférez Ikea !

Publicités

6 Réponses to “L’Islam en Grèce”

  1. Jihane said

    Salam Allison,

    Et brn dis donc ça donne pas du tout envie d’y aller…loool
    Malgré le rôle qu’a pu jouer la Grèce en tant qu’elle est porteuse de civilisation et d’avancée philosophique, et que des merveilles historiques et culturelles s’y trouvent, on a l’impression d’une mentalité Grecque plus qu’arrêtée aux clichés, voire ayant peur de l’étranger, quand on voit à travers son histoire philosophique et ses penseurs quelle fut son rayonnement et son universalité, c’est plus que contradictoire, voire même inquiétant

  2. Jihane said

    dsl un bug,loool.
    Je disais donc que c’était inquiétant,je préfère mille fois ma france d’origine (et oui cher pays de mon enfance loool)
    Non mais franchement, dire qu’on nous baratine à l’école avec les valeurs de tolérance et d’universalité, et d' »intelligence » de la Grèce Antique, chose que je ne nie pas d’ailleurs, du reste l’héritage de cette époque lumineuse est visiblement très mal gérée par nos contemporains (certains bien sûr, je ne suis pas là pour faire de généralités).
    Faut aussi dire qu’en France, on a pas mal de mosquées, la Grande Mosquée de Paris qui est passage est magnifique, et même s’il y a beaucoup à faire pour les musulmans de France, je pense que nous sommes pas trop mal lotis par rapport aux musulmans d’autres pays d’Europe.

    Salam

  3. Thé ou café? said

    Comme tout à chacun, les grecques sont nos frères dans l’humanité, donc on va essayer de ne pas dire trop de mal de ces frangins là!

    Ceci dit question d’universalité antique…ils peuvent repasser, le mythe qu’ils ont « inventé la démocratie est sensiblement faux » dans le sens où seul les citoyens blancs et mâles avaient droit de vote! au 21ème siècle on appelle ça apartheid et phalocratie!

    Dire aussi, que sans l’esprit curieux des musulmans, premiers traducteurs des grecques…on en saurait peut être pas beaucoup de ce glorieux passé! Car en effet la philosophie grecque fut de grande valeur, et leurs philosophes des précurseurs mais rappelons-le, souvent dénigrés, voir condamnés à mort par les autorités de l’époque!

    Mais au-delà de ça, profitez bien de votre séjour, car il y a plein de gens sympa, et n’abusez pas des sandwichs grecs!

    Salam salam

    Salam salam

  4. Jihane said

    C’est clair que si on prend leur concept de démocratie, ben justement les citoyens Athéniens ne comptait justement pas les métèques?
    Donc déjà ce n’était pas une vraie démocratie à proprement parler.
    Ensuite c’est vrai qu’au delà du fait que les Arabes aient traduit des grands ouvrages grecs, je rappelle quand même que les premiers ouvrages de médecine sont en Arabe, fait par des philosophes, linguistes, et médecins Arabes ou Persans qui eux mêmes ont été traduis en Grecque parce que certains ouvrages de médecins Arabes était les premiers à traiter de telle ou telle questions médicinales.
    Après il faut respecter chaque civilisation et ne pas nier ce qu’elle à apporté sous prétexte d’un racisme latent ( et oui n’ayons pas peur des mots) et rendre à César ce qui est à César si je puis dire, ou sinon on peut faire comme l’Espagne, qui a longtemps nier son passer Arabe et Islamique (Al Andalous) et qui essayait de passer sous silence 8e siècle d’histoire, ce n’est que maintenant que cela se débloque et encore, il en est de même pour la conquête de Poitiers et de Narbonne par les Arabes, on ne passe pas de temps à l’école dessus, et c’est tout juste si on cite ces villes conquises en disant « Charles Martel arrêta les Arabes à Poitiers », une phrase qui résume la conquête de deux villes françaises, permettez moi de penser que c’est un peu juste niveau développement et explication, et à ce jour je crois qu’il n’y ai qu’un seul auteur qui ait traité de la question, donc voilà on préfère mettre en avant certains morceaux de l’histoire et en évincer d’autres quand ça arrange, dailleurs pourquoi ne parle-t-on pas de la guerre d’Algérie au collège, on vous développe cela juste quand vous faites des études spécialisées dans le domaine, mais bon c’est quand même un gros morceau d’histoire, on parle du Général de Gaulle, mais il faudrait peut être développer la politique qu’il a mené,au moins au lycée, et ben nan rien du tout, on préfère nous cacher une grande partie d’histoire de france qui dérange, et si vous ne prenez pas un bouquin pour vous informer et bien on ne vous le dira pas.

    Salam, Jihane, moulin à paroles loool

  5. Jihane said

    rectification: ma première phrase n’est pas une interrogation mais une affirmation: les citoyens Athéniens ne comptait pas les métèques en leur sein.

  6. Une soeur said

    Assalamu alaykum

    La minorité turque en Grèce (en Thrace) dispose de tribunaux islamiques. Mais pour combien de temps encore?

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :