Êtes-vous humbles ?

27 février 2009

Par Mariame

Il paraît que du côté des gens branchés et fashions (NON, jeune voilée, tu n’en fais pas partie ! ), on commence un peu à remettre en question le style  » je porte des vêtements hors de prix et mettables qu’ une seule fois. » Être à la mode en ce moment, c’est être humble, sobre et modeste, dans l’apprence du moins. Finie la débauche de marques et de vêtements ou accessoires estampillés luxe. Un trench, un jean, des sneakers suffisent. Des couleurs sombres aussi. Bien sûr, il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties : on porte quand même du Burberry, pour le trench. Non parce que sinon, on a un style « plèbe »… Et ça, c’est pas très fashion !

Vous l’aurez compris, l’humilité devient un style. Mais comme vous le savez un style, ça se cultive ! Alors que l’humilité, peut-on vraiment la cultiver ?

Gandhi disait que cultiver l’humilité revient à cultiver l’hypocrisie. C’est ce que moi j’appelle le style « la main sur le coeur » qui caractérisent un bon nombre d’individus.

Quèsaco ? C’est une manière d’être assez ostensible (dans les mimiques, par exemple) que l’on le retrouve notamment chez quelques jeunes hommes qui, pour approcher la musulmane que vous êtes, voilée ou non d’ailleurs (mais c’est à tous les coups avec la voilée que ça se fait le plus… mince !), vont vous faire tout un film sur leur faiblesse (pas physique, hein), leur simplicité, leur pudeur, leur soumission à Dieu, leur grandeur d’âme, leur piété, bla-bla-bla… tout ça pour avoir bonne presse, voire une « touche » avec vous (alors qu’en vrai…). Sauf que mesdames mesdemoiselles, et soyez sincères, qui y-a-t-il de plus lourd et de plus inintéressant que ce genre d’individu ? Rien ? Personne ? Je m’en doutais. Parce que comme disait le Mahatma,  l’humble n’a pas conscience de son humilité. Donc vouloir se vendre auprès de quelqu’un en mettant en avant une vertu qui n’est pas donnée à tout le monde : c’est tout sauf de l’humilité !

Pourtant l’humilité, la vraie, est dans notre religion un devoir.  Chez le croyant et la croyante, elle doit se traduire dans un premier temps par un sentiment de faiblesse face à l’omnipotence de Dieu. Attention cependant à ne pas tomber dans le fatalisme. Certes, tout est écrit et Dieu est tout puissant. Mais nous avons une marge de manoeuvre et surtout un libre arbitre qui nous permettent d’avoir prise sur les orientations que prennent nos vies.

Donc la phrase « c’est maktoub, j’y peux rien », est à bannir de notre langage. La musulmane et le musulman se doivent d’être actifs dans la vie afin d’être utiles pour eux-mêmes mais aussi pour leurs coreligionnaires. Naturellement, en faisant preuve d’humilité et en invoquant constamment l’aide de Dieu.

L’humilité, c’est aussi un sentiment de faiblesse envers les autres. Certes, il s’agit là d’une faiblesse différente de la précédente, mais il s’agit quand même d’une faiblesse. Cela n’est pas non plus un complexe, que non. Il s’agit plutôt de déférence, de discretion, de simplicité, d’altruisme.

Et vous, comment voyez-vous l’humilité ? Comment la définiriez-vous ? Enfin, pensez-vous être humble ?

Publicités

13 Réponses to “Êtes-vous humbles ?”

  1. Thé ou café? said

    Et si l’humilité n’étais pas une faiblesse, mais une force? L’humble Gandhi que vous citez, petit bonhomme qui prit l’Inde aux anglais, était-il faible?

    la faiblesse n’est-elle pas l’orgueil, le contraire de l’humilité? Et en effet ceux qui s’auto-proclament humbles…ne sont-ils(elles)pas, en fait, des orgueilleux(euses)!

    Car l’humilité nécessite un véritable effort (djihad) tant pour atteindre cette vertu…que pour la vivre au quotidien!

    Et pour ma part, pour répondre à votre dernière question, que Dieu me pardonne, « mauvais » pratiquant, je fais certainement parti des ignorants et des orgueilleux, car la génuflexion devant Dieu et certainement la marque de la première humilité.

  2. Superstar said

    Salam

    Je suis d’accord avec Mariame pour ce qui est des hommes qui veulent se faire passer pour des pieux en puissance juste pour vous appâter. Mais on est pas dupes ah ah!

    Et faut dire que le style humble nous arrangera beaucoup surtout quand on est fauchées!!!

    Au plaisir…

  3. Jihane said

    Salam,

    J’aime beaucoup cette phrase, que je trouve tout à fait juste d’ailleurs « L’humble n’a pas conscience de son humilité » car justement s’auto-proclamer « humble » c’est tout sauf faire montre d’humilité.
    Et puis on ne peut se dire humble, ce n’est pas à une personne de dire si elle l’est ou pas, mais au gens qui l’entourent, car on ne se voit jamais avec objectivité.
    Aussi, je pense que la première marque d’humilité est pour moi devant Dieu, la prosternation, ce geste que je trouve tellement beau et qui prouve qu’à l’heure de la prière que l’on porte des marques de luxe, ou des choses moins chères et bien point de différences pour Dieu, tout le monde se prosterne en même temps, que l’on soit roi, ou ouvrier, tous côte à côte durant la sallat, c’est ça pour moi la vraie humilité.
    Ensuite, dans la vie de tous les jours, parce que je pense que l’humilité doit être (ou devrait être) inhérente au musulman, c’est déjà peut être un sourire à quelqu’un qui passe, répondre à un salam, aider une mamie à porter ses sacs… ce sont à mon sens des choses qui rendent meilleur.
    Juste pour ce qui est d’être humble, ça n’a jamais été question de fringues ou quoi que ce soit, je vois au quotidien des personnes fringuées luxe et qui vous sourient et n’hésitent pas à vous aborder dans le métro alors qu’on les prendrait pour des bobos au premier abord, et des gens habillés simplement mais ayant une attitude hautaine comme pas possible, vous regardant de haut.
    L’humilité est question d’éducation et surtout de respect , cela que l’on soit riche ou pauvre.

    Pour les garçons qui ressortent tout un baratin altruiste pour « épater » la jeune fille voilée loool, ça m’amuse plutôt, ils ne savent tellement pas comment s’y prendre, alors que ce qu’attend une fille voilée c’est qu’on lui parle avec son coeur, commme tout autre fille.

    Une petite anecdote qui va vous amuser, j’étais dans une grande surface, et un garçon (je ne crois pas qu’il était musulman) me regarde passer, il essaie de me dire « Salam Aleykoum » avec son accent francisé qu’on repererait à 3 km, looool, avec un gros sourire.
    Je me suis dit, qu’un bonjour m’aurait suffit et
    que cela aurait été plus naturel s’il voulait me parler, et puis je me suis dit que quand même il fallait vachement se mettre la pression pour penser que pour aborder une fille voilée, il fallait à tout pris commencer par un « salam » même si ce n’était pas sa religion et sa culture à lui.
    Enfin, il faut que les garçons fassent la différence entre voilée et coincée, parce que quand même, je remarque,et c’est très parlant d’ailleurs, que ceux qui m’abordent sont plus des non musulmans que des musulmans, mais là c’est une question de courage looool. (Allez Georges Clooney, lance toi mdr, j’avoue que là je ne fais pas preuve d’umilité mdrrrrrrrrrrr)

    Salam.

  4. Jihane said

    J’ai oublié une phrase à l’anecdote que j’ai raconté: les garçons musulmans auraient-ils plus de clichés sur la voilée que les garçons non-musulmans? C’est en tout cas ce que je ressens des fois quand je vois certaines attitudes.

    Salam.

  5. Anissa T said

    J’adore ton article, comme tous les autres d’ailleurs, mais je n’ai jamais osé laisser de commentaires… Des sujets sérieux, intéressants, inhérents à notre condition de femme musulmane mais écrit avec beaucoup de style et d’humour vraiment merci et bravo !
    Jihane, bien dit ! Je souscris totalement à tout ce que tu as dit !

    A bientôt les filles et continuez à écrire, pour notre plus grand bonheur !

  6. mayssa said

    thé ou café, vous vous dites mauvais pratiquant… sûrement une marque d’humilité !

    comme Jihanne, j’aime beaucoup cette phrase de gandhi. merci, je ne dormirai pas bête ce soir.

    bisous
    mayssa

  7. Thé ou café? said

    Mayssa,non, non, je suis un pirate, musulman, mais pirate quand même…tiens je vais vous transmettre ici une prière écrite un jour, je l’ai appelé « prière de la lie, » mais ce pourrait être la « prière des humbles… » Car il y a humble et humble; ceux qui pratiquent la vertu, et ceux qui sont au fond d’un gouffre!

    Mais un pirate ne fait pas que se plaindre de sa misère spirituelle, de temps en temps il part à l’abordage…voici le lien de mon dernier coup de sabre…

    http://www.alterinfo.net/La-quadruple-defaite-du-genocide-de-Gaza_a30018.html

    Dieu est témoin de nos actes et de nos intentions! et qu’Il botte le cul des pirates jusqu’à ce qu’ils se prosternent! voilà ma prière! Amen

    Enfin, qu’Il bénisse les femmes et leur accorde de bons maris!

    Saaaalam

  8. Thé ou café? said

    Bon, bon, juste un petit mot, si possible, pour éclairer mon dernier post qui semble tronqué. Où est « la prière de la lie », peuvent se demander ceux et celles qui suivent…

    Elle n’est pas là, car d’un commun accord avec la voilée Libérale nous l’avons enlevé car trop tendancieuse pour la ligne éditoriale de ce site, ce que je comprend tout à fais, et présente une nouvelle fois mes excuses pour n’avoir pas fais moi-même attention à la vertu et la sensibilité des lectrices de Hijab and the City. Mais demandez-lui confirmation, elle qui l’a lu, si je n’ai pas touché du doigt la conditions des humbles et autres damnés de la terre!

    D’ailleurs est-ce qu’une définition de l’humilité, ce n’est pas la qualité réservé à ceux qui ont tout pour ne pas l’être, c’est à dire du savoir, des biens, du bonheur, de la spiritualité, mais qui tentent de rejoindre par le comportement ceux qui n’ont rien de tout ça?

    Saaalam

    • Mariame said

      Vous n’avez pas à vous excuser très cher Thé ou café. Comme je vous l’ai dit, cet espace est aussi le vôtre, et vos contributions apportent beaucoup aux discussions que nous lançons du fait de leur pertinence. Votre poème pouvait heurter certaines personnes… j’ai préféré prendre les devants et vous avertir. Vous le savez, l’équipe de Hijab and the city aborde beaucoup de questions, parfois épineuses, sans ambages et retenues. Mais là, … Nous voulons que tous les lecteurs de Hijab and the city se sentent à l’aise et bien entendu, vous le premier !

      Exellent week-end à vous !

  9. Le célib said

    Bjr,
    Je découvre et j’aime bien
    Je reviendrais

  10. Thé ou café? said

    j’ai connu, enfin c’est un bien grand mot, j’ai croisé un saint soufi qui vivait sur les hauteurs de sidi Bou Saïd (où j’eus le bonheur d’habiter quatre années, juste au dessus du café des délices chanté par Bruel)en Tunisie. il vivait dans un endroit discret, presque secret de ce village si touristique, où les amoureux de Tunis viennent se cacher en se mêlant à la foule des jours d’été. J’ai demandé à un de ses disciples comment cela se faisait qu’on entendais jamais parler de lui, qu’on ne le voyait jamais sortir, que les habitants de sidi-bou n’en parlaient jamais.Il me répondit qu’avant c’était le cas, mais le saint ne pouvait plus prier, ni vivre sa foi d’ascète devant répondre à toutes sortes d’honneurs, ni jouer de la musique, car Sidi-bou est réputé pour être le lieux où se composèrent au moyen-âge les partitions de toutes la musique soufi. Alors pour être en paix, il fit courir le bruit qu’il était homosexuel, car il vivait seul. Depuis plus personne ne l’approche sauf ses disciples qui n’ont jamais eu évidement à se plaindre de son comportement. j’aime beaucoup cette histoire d’un saint qui se dénigre lui-même contre toute les conventions…par humilité…pour se protéger de l’orgueil que lui offraient les gens.
    C’était il y a 14 ans déjà, il était très âgé, il a du rejoindre Dieu depuis, qu’Allah qui connait tout, lui accorde son dû!

    Ha oui, j’allais oublié, sidi-bou a aussi été un des repère du pirate Dargout! une sorte de Barbe rouge…j’ai connu un de ses descendant…pas très musulman celui-la…mais tellement drôle et si gentil…Que Dieu pardonne aux pirates et à leurs descendants!

    Tout ça pour arriver à une des difficulté de l’humilité…ne JAMAIS juger son prochain, car Dieu seul sait ce qu’il y a dans les cœurs!

    Salam salam

  11. Maytika said

    @ Thé ou Café :

    Histoire intéressante. Pleine de sagesse et de moralité.

    Merci.

  12. ArcEnCiel said

    Thé ou Café,

    cette histoire est très touchante. BarakaAllahou fik de l’avoir partagée avec nous.

    L’humilité est sans doute l’oubli de soi, faire passer Allah taala et Ses commandements avant notre personne (si petite soit dit au passage mais que nous voyons si grande).

    Là où réside l’humilité, l’orgueil n’a pas sa place et vice versa. C’est un état d’être. La crainte d’Allah est plus forte que tout. Il n’y a pas de jeu, pas de comédie, pas d’avantage à en tirer. Seul l’obéissance et la satisfaction d’Allah taala compte comme on le voit chez ce saint soufi.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :