Tu es plus Barbie ou Rabi’a ?

3 février 2009

Par Mariame

Grâce à mes pérégrinations sur la toile, je suis tombée par hasard (enfin, à cause de je ne sais plus quel mot clé) sur un forum assez drôle dont le sujet de discussion était le matérialisme et la vénalité chez la femme, et surtout pas chez l’homme. C’est bien connu, une femme c’est superficielle, ça agit pour de l’argent et ça ne se marie qu’avec des bombes pas fauchées! C’est en tout cas ce que disait l’un des internautes qui, pour appuyer ses propos, fit part de son expérience avec une fille qui selon lui a préféré se marier avec un autre parce qu’il avait des pectoraux, les cheveux gominés et un beau coupé comme carrosse. Comme je la comprends! Bien entendu, je plaisante. Je crois surtout que le jeune homme en question (au regard de ses interventions) s’est fait plaqué, car il avait tout l’air d’une tête à claques. Néanmoins, je me pose une question: est-ce que le fait d’aimer les belles choses fait forcément de nous une femme matérialiste?

A priori, je pense que non. On peut avoir du goût et vouloir qu’il soit partout, dans tout ce que l’on fait et tout ce que l’on a. 

Il s’agit en réalité d’un mot galvaudé qu’on utilise pour définir n’importe qui. Parce que vouloir vivre dans un minimum de confort fait de nous une matérialiste, parce que vouloir bien gagner sa vie pour ne plus avoir de comptes à rendre à personne fait de nous une matérialiste en puissance, parce que croire que vivre d’amour et d’eau fraîche c’est carrément pas possible (sauf dans les contes de fée) fait encore de nous une matérialiste.

Combien de filles se sont fait demander par des étudiants ou des fauchés alors qu’elles étaient elles-mêmes étudiantes ou qu’elles occupaient des emplois précaires, combien? A moins d’être rentière, aucune fille raisonnée ne voudrait galérer, surtout en ces temps de crise (la crise a bon dos!). Certes, il y a des critères plus importants qui viennent nous influencer dans notre choix de nous engager ou non dans un mariage. Mais honnêtement, vous vous voyez, la bague au doigt, demander à vos parents de se porter garant pour le loyer?

Que ce soit clair, il n’est pas question ici de dire qu’il faudrait que Rachid/Ken, le futur prétendant soit magnifique et richissime, noooon! Un nez un peu tordu (pas trop non plus) et des découverts par-ci par-là, ça a toujours son charme.

Mais bon, si c’est un richissime self-made man, on dit pas non hein… n’est pas Rabi’a El Aâdaouia qui veut! Pourquoi elle? Car elle avait été demandée en mariage par un homme fortuné de Bassora qui lui avait offert une dot assez conséquente. Mais fidèle à elle même, elle l’a éconduit parce qu’elle n’était pas matérialiste! C’était une ascète qui pensait que la richesse et les hommes pouvaient détourner quiconque de Dieu.

Disons qu’il s’agit là d’une jolie leçon pour vous autres (nous autres?) matérialistes! Sauf que Rabi’a El Aâdaouia a aussi repoussé un ascète, comme elle, qui voulait l’épouser… J’y comprends plus rien moi !

Publicités

6 Réponses to “Tu es plus Barbie ou Rabi’a ?”

  1. Soumia said

    Salam la Voilée Lib.,

    et franchement t’as raison pourquoi devrions nous avoir honte de vouloir une vie douce et sans difficultés!!!Avec de surcroît un beau gosse.lol
    Bon ca ne court plus trop les rues ce kit complet, mais bon faut pas se décourager les célibataires.
    Jpense que la plupart de ces même messieurs qui se plaignent de notre matérialisme, ne diraient pas non si une richissime belle gosse venait à poser ses yeux sur eux!
    Quand à ceux qui disent que l’argent ne fait pas le bonheur, franchement ils ont jamais galérer de leur vie.On est plus heureux de pouvoir partager un bon repas dans un bel appart bien au chaud, que de casser la croûte sur le trottoir.
    C’est culturel en France on en veut toujours à ceux qui sont aisés.(c’est pas mon cas l’aisance mais al hamdoulilah)
    Enfin là je crois que je glisse vers le hors-sujet, dc sur ce je vs souhaite une très bonne journée biz…

  2. Rabi’a pensait également que les hommes pouvaient la détourner d’Allah…
    Elle est donc restée célibataire toute sa vie et attendait la mort avec joie puisqu’elle allait lui permettre de retrouver le seul qu’elle aimait de toute son âme : Allah !
    Elle traversait la ville avec une torche dans une main et un seau d’eau dans l’autre et disait à qui voulait l’entendre : « Je veux verser de l’eau dans l’enfer et mettre le feu au paradis afin que disparaissent ces deux tentures et que les hommes ne prient plus Allah dans la crainte de l’enfer ou dans l’espoir du paradis, mais uniquement par amour pour Lui. »

  3. Jihane said

    Salam la voilée libérale,

    Moi je pense qu’aimer les belles choses ne fait pas de la personne en question, une matérialiste.
    Tout réside dans la mesure, et la notion que l’on a du beau.
    Pour moi quelqu’un de généreux, par exemple,est beau, et quand on parle du beau en lui même ce n’est pas forcément toujours de critères esthétiques dont il est question.
    Vouloir un minimum de garanties de la part d’un prétendant (au moins un travail et un ptit appart’) pour moi c’est normal, on ne lui demande pas de gagner 5000 euros et de trouver un duplex de 200m2, je pense qu’encore une fois tout réside dans le juste milieu.

    Concernant les critères « esthétiques »,j’ai entendu beaucoup de choses: du style si vous êtes bien habillée et aimer beaucoup les vêtements et bien on vous taxe de superficielle, en quoi aimer soigner son apparence relève-t-il de la superficialité? Pour moi les vrais superficiels, c’est justement, ceux qui, parce que vous appréciez de porter de belles tenues, s’arrêtent à cela, en disant que puisque vous le faites, vous êtes forcément une cruche,on tombe vite dans la caricature.
    Le problème c’est que justement les personnes qui disent ne pas faire de caricature, sont les premiers à y tomber, en jugeant une personne sur son apparence, parce que là c’est vraiment être superficiel.

    Aimer la beauté c’est déjà rendre hommage à la création d’Allah, la nature, la beauté qu’elle soit physique, intellectuelle, dans les qualités d’une personne, la beauté de la piété etc…
    D’ailleurs, le prophète Yousouf (as) n’avait-il pas une immense beauté?
    A chaque fois que je relis sa vie, j’en pleure… un bel exemple ,D’ailleurs à propos de cette sourate Dieu ne dit-il pas que c’est le meilleur des récits?

    Salam.

  4. […] Pas étonnant que les jeunes femmes, célibataires de surcroît, soient stressées. On leur rappelle sans cesse qu’elles sortent de l’ordinaire (quoique moi je prends ça pour un compliment) et qu’il faut absolument remédier à cela (à croire que c’est incurable et sans retour, moi je dis vive Rabi’a!). […]

  5. monia said

    je crois que vouloir profiter de la vie ne nous rend pas matérialiste
    vivre dans un petit appartement en toute tranquillité, ne pas craindre que le prélèvement d’EDF, la facture de téléphone, d’internet, le loyer … vont mettre KO le pauvre compte bancaire est après tout logique.

    qui veut vivre dans la précarité? Personne.

    On ne demande pas d’être fortuné non plus.

    il y a certains gens qui abusent et qui disent « Dieu ne va pas nous lâcher, il nous donnera de son bien ». c’est vrai Dieu donne ce qu’il veut à celui qu’il veut. mais il n’y a pas de fortune qui tombe du ciel. Il faut travailler pour mériter ce qu’on gagne.
    Après il y a la baraka , ça c’est autre chose. moi personnellement j’y crois fortement.

    la capacité de satisafire les dépenses de la famille est un critère fondamental pour oser demander la main de la charmante célibattante. Ce n’est pas le premier critère pour choisir le prince charmant mais il figure quand même dans la liste des critères . Moi personnellement j’ai fait une petite liste où je détaille tout ce que je veux et tout ce que je ne veux pas chez mon prince charmant. une petite barbe, je ne dirai pas non 🙂

  6. Maytika said

    J’adhère pour la tite barbe 😉

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :