Décapitons les petits chefs !

20 janvier 2009

Par Mariame

Qu’il s’agisse de la prière, du dikhr, ou encore de la récitation et de l’apprentissage du Coran, il est conseillé de les pratiquer en groupe. La recommandation  عليكم بالجماعة pousse donc tout musulman à des activités spirituelles collectives, et ceci de manière ponctuelle ou régulière. Mais comme vous le savez, l’être humain a quelques faiblesses, et les groupes peuvent très rapidement dévier et se transformer en groupes autoritaires et oppressants  sans que l’on s’en aperçoive, avec à leur tête des petits chefs mégalomanes en quête de reconnaissance sociale… Raël quoi !

Un parti politique, un groupe de musique, une association sportive sont des organisations au même titre qu’une entreprise. On trouve dans ces dernières une hiérarchie, un système particulier, des acteurs, des compétences, etc. Il en est de même pour certains groupes qui du dikhr en collectif finissent par étendre leurs activités et ainsi le nombre des personnes qui y participent. Comme dans tout collectif, il faut un chef, charismatique ou pas (bien entendu, tout est relatif) qui veille au bon fonctionnement du groupe et de ses activités. Certains collectifs commencent à rationaliser ce qui était au départ des réunions à visées spirituelles voire à se professionnaliser. Rien de mal à cela, sauf si les intentions deviennent mauvaises et les motivations purement égoïstes et pécuniaires. Des Minus et Cortex, ça existe! Sauf que dans la vraie vie, ils prient.

Bien entendu, je parle de notre communauté, mais c’est partout pareil quelque soit la religion ou la non religion. C’est propre à l’humain. Le pouvoir et l’argent font tourner quelques têtes et il faut à tout prix faire en sorte que ses têtes ne soient pas responsables de personnes dont l’intention est sincère et pure.

Pratiquer en groupe, partager des connaissances avec ses semblables, quoi de plus beau et de plus enrichissant. Mais attention aux déviations! Décapitons les petits chefs, pour que le spirituel le vrai soit notre seul but.

Publicités

3 Réponses to “Décapitons les petits chefs !”

  1. mirabelle said

    salem
    c la 2ème fois que je vs lis et je trouve votre blog ds l’air du tps bravo
    je suis complètemt déçue de ce qu’est devenue la communauté il y a 10 ans c’était pas comme ça.
    aujourd’hui, il faut plus paraître ds un groupe qu’être. c’est peinant surtt que ds les gpes de soeurs on est noyé ds la masse sns pouvoir avoir Sa personnalité!!!
    j’ai longtps voulu m’intégrer à un gpe et j’avais l’impression qu’il fallait jouer un rôle maintenant je suis en paix avec moi mm mon chef c seulement Allah et c’est Lui qui me jugera. Quand les musulmans auront compris qu’il y a un pb dans leur façon de constituer leurs gpes, la communauté sera moins malade!!!!

  2. Jihane said

    Salam la voilée libérale,

    C’est intéréssant que tu soulèves ce sujet, parce que l’on voit la formation de plus en plus de groupes notamment dans le domaine religieu.

    En tant que croyant nous devons être perpétuellement en état de dhikr, ce qui veut dire nous remémorer Allah en permanence et quand nous nous apercevons que nous avons oublié nous revenons au rappel de Dieu.

    Mais faire du dhikr en groupe, pour moi n’a aucune source dans la sunnah, cela est pour moi une innovation, je parle des gens qui s’assoient en cercle et répètent en rythme des formules de dhikr, où ont-ils trouvé cela? Dans quel hadith?

    Mais plus grave encore sont certains dirigeants de ce groupe, qui ne cherchent par là que grandeur (soif de pouvoir?),c’est pour cela qu’il faut faire très attention à ce genre de groupes car en Islam le système hiérarchique n’existe pas contrairement à certaines autres religions.
    Et si certaines personnes avides de pouvoirs tentent d’étblir une hiérarchie dans notre religion, et bien c’est qu’ils remettent en cause ce que l’Islam dit concernant l’égalité des croyants.
    Le prophète(saw) n’est-il pas venu pour établir l’égalité entre croyants, à une époque pré-islamique où l’on considérait un individu que par rapport à sa richesse et sa parenté?

    Salam

  3. aredha said

    Dans certains cas « Mieux vaut jeûner avec les aigles que picorer avec les poules  » disait le griot.

    Citation pour citation (ouais je sais …ça va)

    « Ce qui constitue une nation, ce n’est pas de parler la même langue, ou d’appartenir à un groupe ethnographique commun, c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l’avenir. »
    Ernest Renan

    Je ne suis pas sûr qu’Ernest Renan parlait de Hijabandthecity.com mais il aurait très bien pu … s’il avait eu un peu plus de temps !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :