Attends ma soeur, je vais te donner un conseil, une nassiha

7 janvier 2009

Par Mariame

Dès qu’une conversation débute avec cette phrase, et que la personne qui s’adresse à vous en ces termes est une inconnue qui vous prend de haut: sauvez-vous! Parce que malheureusement mes poulettes, de plus en plus de filles, de femmes s’improvisent imams, donneuses de leçons avec pour objectif premier de remettre les brebis égarées sur le droit chemin.

Surtout, ne vous méprenez pas. Il existe des êtres qui en vous donnant leur avis sur quelque chose qui vous concerne, le font en toute sincérité et dans le but de vous épargner bien des galères (dans la vie d’ici bas et dans celle de l’au-delà). Mais dans la plupart des cas, moult pestes il y a! Le pire dans tout ça, c’est qu’elles veulent passer pour des vertueuses alors qu’en réalité, elles sont les reines de la perfidie, du mensonge, et de la fourberie! 

Si la féminité n’est pas une affaire de cheveux, l’islamité est loin d’être une affaire de tissu! Ce n’est pas parce qu’une telle porte le hijab que cela fait d’elle une musulmane irréprochable. Certes, le hijab est un acte d’adoration et un précepte fondamental dans notre religion. Mais l’habit ne fait pas le moine, et le porter pour le porter n’est pas très approprié. Bien sûr, même si l’on porte le hijab pour soi et seulement pour soi, qu’on a de comptes à rendre à personne sur cette terre qui ne tourne pas rond et qu’on est loin d’être parfaite, il faut néanmoins faire preuve d’un minimum de cohérence et éviter de dire n’importe quoi. Par exemple, croire qu’on est meilleure que toutes celles qui ne le portent pas et leurs signaler, c’est dire n’importe quoi! A coup de  » ça c’est haram » et de  » ça c’est halal », on pense pouvoir convaincre quelqu’un du bien-fondé de son discours généralement creux.

T’écoutes de la musique, c’est haram! Ton haut est trop court, on dirait une traînée! Quand la bêtise et la vulgarité se mélangent, ça ne donne aucun résultat. 

L’inverse existe aussi. Certaines qui ne portent pas le hijab car elles sont encore trop jeunes selon elles et qu’elles ne se sentent pas prêtes, se permettent de critiquer celles qui le portent. 

Tu portes le hijab pourtant, tu devrais pas  faire ça…

A ces filles, je répondrais que la foi est un perpétuel cheminement, une perpétuelle quête du bon et du juste, qu’elle a tendance à beaucoup varier telle une courbe, et qu’ avant de se prononcer sur autrui, vaudrait mieux nettoyer devant sa porte!

En résumé mesdemoiselles et mesdames, personne n’a le monopole de la bonne pratique et du savoir.

Une nassiha, pourquoi pas, mais avec tact et respect je vous prie. Fourbes, incultes et petits chefs s’abstenir!! 

Publicités

11 Réponses to “Attends ma soeur, je vais te donner un conseil, une nassiha”

  1. iman said

    Assalamou alaykoum

    Encore une fois, barak’Allahou fiki pour ce petit rappel ô combien nécessaire. J’attends un prochain billet où je te dirai que je ne suis pas d’accord avec toi 😉

  2. monia said

    Essalam alaykom wa rahmatou allahi wa barakatouhou,

    c’est un sujet très important et qui crée parfois des conflits entre les sœurs (ou frères).

    j’aime pas les filles qui se croient les seules à détenir la vérité et je ne veux pas être une d’elles. Mais en contre partie, comme dit le Hadith  » الدين النصيحة » c’est à dire la religion c’est le conseil. Parfois on a envie de dire à certaines personnes que ce qu’elles font ou ce qu’elles portent n’est pas correct. Mais comment définit-t-on ce qui est correct et conforme aux règles de l’islam? Est ce que j’ai le droit de juger suivant uniquement mes principes qui restent toujours subjectifs?

    Pour chaque détail, chaque question, je crois que la source reste toujours le coran, la sunna et bien sur les 4 grands imams. Et après, si j’ai une doute ou je ne suis pas sure de tout comprendre, je peux aussi poser la question à l’imam de la mosquée la plus proche.

    Pour le port du voile qui est le sujet traité ici, il y a 7 conditions à respecter (énumérées et expliquées dans le livre Le voile de la femme musulmane – Al Albani), et au même temps, il y a 1000 façons de le porter.

    On ne peut pas dire que celle qui porte un pantalon et une tunique n’est pas conforme pas aux règles mais ça dépend de la longueur de la tunique, moulante ou pas, pantalon serré ou pas.

    Notre grande faute est qu’on juge les gens à partir de leurs habits or parfois les apparences sont trompeuses. Je connais certaines filles qui le mettent pour se marier ou parce que c’est à la mode. Malheureusement, ces filles nuisent beaucoup à l’islam et tu te retrouves devant des ignorantes qui te disent je préfère rester comme ça que de porter le voile et être comme x ou y qui sont loin d’être le bon exemple. Mais aussi je connais beaucoup plus de filles qui le portent par conviction et qui sachent que le port du voile n’est qu’une étape dans un long chemin.

    Je crois que finalement je risque d’être comme celles qui « veulent passer pour des vertueuses » 😉

  3. asma said

    bien dit !!!

    quand on veut donner un conseil,une nassiha , s’il n’y a pas le tact et la manière, ça ne sert à rien, ça fait l’effet inverse…

  4. Maytika said

    Salam aleykoum,

    Je salue l’auteur de cet article qui a osé dire ce qui dérange plus d’un(e) et qui a soulevé une question ô combien cruciale quant à notre présence en Occident : la da’wa, faire la nassiha, et plus généralement « al amr bil ma’rouf wa nahi ‘ani lmounkar » (recommander le bien être interdire le blâmable, ce qui fait de nous ahsan oumma oukhrijat li nass).

    Comme tu l’as dit Monia, il faut savoir ce que l’on avance. Mais il y a également l’art et la manière de le dire (et merci Clochette de l’avoir souligné). Et les exemples dans la vie de notre modèle ne tarissent pas.

    Le Prophète sAaws ne réprimandait pas, il conseillait. Il évitait de blesser ou se mettre en colère quand cela était possible. Bien qu’il soit Ze perfect man, il reste notre modèle.

    Il ne me semble pas avoir entendu, lu, dans la tradition prophétique qu’il se permettait de taxer untel ou unetelle d’ignorant(e). Car c’est à Allah que revient cette décision de guider les cœurs.

    Oukhti Monia, il se pourrait que ces mêmes sœurs (car bien que non voilées elles restent tes sœurs) que tu as volontairement nommées « ignorantes » occupent une place privilégiée auprès de leur Seigneur pour avoir connu un repentir sincère et irréversible.

    Le danger, lorsque l’on aborde une personne, est très précisément dans la catégorisation (qui fut traité dans un billet il me semble). Dès lors que l’on a situé « imaniquement » et « 3ilmiquement » l’interlocuteur, on pense qu’il est tout à fait légitime, voire même nécessaire, de passer en mode binaire « haram/halal », preuves à l’appui.

    A titre personnel, je n’engage une discussion que lorsqu’on m’y a invité. S’ensuit un dialogue et non pas un monologue ayant pour but de convaincre. J’écoute, j’analyse en même temps les attentes induites par les questions, et si j’ai le savoir suffisant, je réponds naturellement (sans l’arrogance de celui qui sait qu’il sait).

    Allahou a’lam

    Bises les filles

    Salam aleykoum

  5. Jihane said

    Salam la voilée libérale,

    Merci pour ce post qui ne dit que vérité.
    J’avoue que les moralisatrices, donneuses de leçons qui se prennent pour des imams, des muftis mdr des fois car elles osent donner même leur avis, le présentant comme une vérité générale, et bien j’appelle ça donner une fatwa, et ça ce n’est pas de leur ressort.

    En plus de cela si c’est dit avec manque de tact en vue de montrer à la personne à qui elles donnent « une nassiha » qu’elles savent tout sur tout et que cette religion est figée, et bien excusez moi là ça en devient ridicule, et ça témoigne d’un profond manque de réflexion.
    N’avais-je pas dit l’autre fois que certaines,je dis bien certaines habillées de telle ou telle façon tout en noir, se permettent de juger celles, qui comme moi pensent qu’on peut allier classe et hijab avec des couleurs.
    La religion est loin d’être une question d’habit, et c’est vraiment la rabaisser que de dire d’elle qu’elle se fonde sur ceci est halal, ceci est haram, surtout quand c’est faux.
    Exemple:

    Ah! ta manche de tunique est trop courte, c’est haram— Laisse moi rire là, t’as pas autre chose à faire que de surveiller des détails petite peste inculte, va te cultiver bon sens au lieu de surveiller des trucs comme ça.
    C’était le coup de gueule du jour loool.

    Salam.

  6. Maytika said

    mignon le coup de gueule 😉

  7. fugeela said

    Salam,

    bravo pour cette article, il dit beaucoup de vérités, et en le lisant une parole du rappeur médine me vient à l’esprit: « L’habit ne fait pas le moine, la barbe ne fera pas l’iman ».

    De plus en plus de gens aiment dire:  » ah mais c’est hram, juste pour faire genre », c’est dangereux cette « dérive »…

    Salam à toi la voilée libérale…

  8. fugeela said

    Re moi désolée, je me suis précipitée en écrivant, je voulais bien évidemment dire « l’imam » et non « iman »…

    Salam…

  9. dadou3x said

    waw such a nice blog, je découvre, et je suis fan, bonne continuation.

  10. Jihane said

    Salam Maytika,

    Oui loool, je crois que les donneuses de leçons m’avaient sérieusement gonflée, ce coup de gueule m’a fait du bien mdrrrrrrrrrrr.

  11. samia l'humoriste ;-) said

    salam alikoum
    juste un mot: « bravo »
    Le prophète que la paix soit sur lui,enseignait les preceptes de l’islam en se comportant de la meilleure des façons…
    Comment écouter le conseil de quelqun qui ne sait même pas faire preuve de tact?La seule façon de faire passer un message,quel qu il soit est à mon humble avis la douceur.
    Comme tu l’as si bien dis chacun devrait balayer devant sa porte plutôt que d’essayer de trouver ce qui cloche chez autrui.Nous avons tous des défauts ou des faiblesses,l’essentiel étant la sincérité à vouloir s’améliorer.
    Je me suis retrouvée face à une soeur me faisant un procès sur ma façon de porter le voile,qui m’a insultée,a été jusqu’à dire que je ne représentais pas la femme voilée et que je lui faisait honte même,elle prétendait vouloir mon bien et me prêcher par devoir 🙂 elle qui en réalité n’avais pas encore choisi de se voiler pour éviter de le faire aussi mal que moi hihihihi

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :