Nassiba, une combattante d’exception

12 décembre 2008

Par Khadija

En tant que femmes françaises, nous considérons Jeanne d’Arc comme le symbole de la bravoure et de la témérité, la perfection au féminin (enfin, en tant que stratège). Une femme qui a mené triomphalement les troupes françaises contre les armées anglaises.

En tant que femmes françaises et musulmanes, nous n’avons malheureusement aucune connaissance de la hardiesse qu’incarne Nassiba Fille de Kaab. Une médinoise qui a été parmi les premiers Ansars à se convertir à l’Islam et à être au côté du Prophète (SAW) lors des combats.

Elle lutta corps et âme dans de très nombreuses batailles, protégeant le Prophète (SAW) lors de la défection des musulmans à Ohod. Le Prophète (SAW) dit de Nassiba « quand je regardais à droite et à gauche, je la voyais me protéger en combattant mes ennemis ». Elle sortit de la bataille avec une dizaine de blessures dont une très grave au niveau du cou. Elle dut se soigner durant plus d’une année.

Le parcours de cette illustre femme est à bien des egards un exemple à suivre, d’autant que c’était une fervente défenderesse de la condition des femmes. En effet, elle se plaignit auprès du Prophète (SAW) du manque de considération que subissaient ces-dernières, contrairement aux hommes. De cette doléance,  Dieu révéla les versets suivants: « Les Musulmans et les Musulmanes, les Croyants et les Croyantes. Ceux et celles qui obéissent totalement à Dieu et à son Prophète, ceux et celles qui sont toujours véridiques et sincères […] ceux-là Dieu leur a préparé une absolution et une récompense énorme » (s.33/v.35).

Ainsi, Nasiba n’était pas seulement un preux chevalier, c’était avant tout une battante,engagée et soucieuse du sort des femmes. Une féministe? diront certaines. Disons plutôt une musulmane intelligente et pleine de sagesse.

Alors, que diront ceux qui pensent, au sein de notre communauté, que la femme ne peut pas intégrer toutes les sphères de la société ou que son rôle est limité? Et que penseront, ceux qui taxent notre religion de misogyne et de rétrograde?

L’histoire de Nassiba est exceptionnelle et édifiante. Elle nous invite non seulement à repenser notre situation de femme mais surtout à reconsidérer notre histoire personnelle qui, au final, nous parait bien commune. 

Publicités

9 Réponses to “Nassiba, une combattante d’exception”

  1. asma said

    salam aleykoum wa rahamtoullah

    tout a fait d’accord avec ton article (qui rejoint d’ailleurs un plus ancien) et le fait que notre histoire à elle seule, avec toutes ces femmes et ces hommes d’exception, devrait suffire a taire ceux qui taxent l’islam de misogyne… la bonne blague …. des ignorants ou de la mauvaise foi, oui! nous n’avons vraiment rien a envier a jeanne d’arc & cie , bien au contraire…
    juste moi je connaissais cette sahabiyya sous le nom de nussayba (qui n’est rien d’autre que le diminutif de nassiba) bint Kaab , encore connue sous le nom de Oum Ammara
    d’ailleurs je trouve que c’est un tres joli prénom, et original, pour celle qui en cherchent…

  2. Misou said

    Très bon article… merci à vous toutes pour ce que vous faites.

  3. Soumia said

    Salam et un grand merci pour cette chronique!
    En effet je ne connaissais pas cette merveilleuse histoire et ca me ravie beaucoup d’apprendre de nouvelles choses (nouvelles pour moi!!!) ou plutôt de nouveaux récits sur notre histoire si riche!!
    A très vite et encore barakallah ou fikoum mes soeurs!!

  4. mounass said

    Salam!
    Ce post m’a non seulement très touchée, mais m’a aussi appris quelque chose de plus dans ma religion.Je n’avais pas connaissance de l’histoire de Nassiba. Mais c’est un bel exemple de l’egalité entre les deux sexes que prone notre réligion.
    Masha’ALLAH!

  5. Jihane said

    Salam Clochette,

    Un exemple de plus qui nous montre l’attention que portait le prophète de l’Islam aux femmes.
    Il les écoutait, prenait en compte leurs remarques,bref il était bien loin du soi-disant religieux austère pour qui tout est haram, même les femmes, laissez moi rire, il y en a qui quand ils vous voient dans la rue, limite vous regardent de travers sous prétexte qu’ils ont une barbe et une jellaba et que vous vous portez un hijab normal , ben vive l’exemple dites moi.
    Connaissez vous l’histoire où une femme voulait poser une question au prophète(saw), elle l’a tiré par la main, et loin de lui faire de remontrances, le prophète(saw) dans sa grande sagesse l’a écoutée.C’est pas la classe ça, dites moi?
    C’est l’homme qui a été envoyé par Dieu pour parachever les bons caractères,et bien ce qui m’attriste aujourd’hui, c’est que certains hommes musulmans pratiquants disent suivre le prophète(saw) alors qu’ils sont profondément misogynes et machos, alors que notre prophète(saw) était l’homme le plus souriant et a dit que le meilleur d’entre les hommes est celui qui est le meilleur avec sa femme.
    En Arabie préislamique, la femme était considérée comme un objet, on héritait d’elle, bref elle n’avait rien à dire.
    Allah a envoyé le prophète(saw) pour qu’il réhabilite le statut de la femme, qu’elle soit considérée comme une perle et non comme un objet, qu’elle ait des droits sur son mari, au même titre qu’il a des droits sur elle.
    Ton article en ferait taire plus d’un d’entre ceux qui croient que l’Islam opprime la femme, car c’est justement tout le contraire.
    Je rappelle tout de même qu’en France, en 2008, à compétences égales, un cadre homme gagne 30% qu’un cadre femme, et que ça pour le coup on en parle moins parce qu’on peut pas l’attribuer à l’islam.
    Les plus grands imams, dont l’imam Boukhari a été éduqué par sa mère et voyez qu’elle a été sa formation et son parcours.
    Si après tout cela, certains ne veulent pas croire que l’Islam place les femmes sur un piédestal alors je pense que c’est de la mauvaise foi.

    Biz.

  6. Noir diamant said

    Assalamo aleykom

    Une très belle vie que celle des Compagnons du Prophète (sas), qui ont eu l’immense joie de pouvoir partager un peu de sa vie… Nussayba en fait partie et d’autres femmes encore…qui devraient bien sûr nous servir d’exemples, à nous, en tant que musulmanes et en tant que croyantes dans notre foi au quotididen. Cependant, nous n’avons pas à nous justifier devant ceux qui avançent que la femme musulmane est ou n’est pas…L’Histoire est là pour en témoigner!

  7. thé ou café? said

    Salam salam

    Jihane, Le machisme est une faiblesse de l’homme (Allah à créé l’humain faible), bien implantée dans le bassin méditerranéen. Chrétien, juif, musulman et athée, mais aussi chinois, etc, le machisme est universel. Une épreuve pour l’homme qui sera aussi jugé pour son comportement envers la gente féminine. Si le féminisme à une vertu, c’est bien de dénoncer le machisme quel qu’il soit, où qu’il soit et d’en corriger les effets néfastes.

    Alors, j’ose, le Coran, en interdisant le crime des bébés filles, en imposant des droits inaliénables à la femme, et des versets clairs concernant le comportement des hommes vis à vis des femmes, le Coran est le premier livre féministe… Soyez féministes dans le sens du Coran, sans restriction, sans hésitations, sans honte, c’est un devoir coranique de défendre la dignité de la femme. Et qui ne vous est pas exclusivement réservé, il est commandé d’être juste avec les femmes surtout aux hommes:

    « … fréquentez-les selon les convenances; si elles vous inspirent de l’aversion, qui sait si votre aversion ne porte pas sur une chose où Dieu loge beaucoup de bien? » (Sourate IV, verset 19)

    La limite du féminisme, afin que le « féminisme musulman » ne se transforme pas en feu d’artifice à l’occidentale, se trouve dans votre propre piété…

    Qu’ Allah comble les femmes de milles de ses grâces…

  8. Jihane said

    Salam Thé ou café,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, le machisme est universel et c’est regrettable, je pense en fait que dans toutes les traditions le machisme est plus ou moins implanté et deviens pour certain(es) comme quelquechose de normal, autant te dire que moi en tant que voilée indépendante ça me fait bondir,lol.
    Mais ce qui me révolte le plus, ce sont ces hommes soi-disant pratiquants ou se revendiquant comme tel (pour certains je crois que leur notion de la pratique se limite à un habit et à une barbe si vous voyez ce que je veux dire) sont profondément machos, alors que notre religion même prône le contraire, c’est-à-dire que pour moi les hommes musulmans pratiquants, ou qui se disent l’être et bien on ne doit même pas soupçonner qu’ils aient une once d’idée machiste, parce que tout simplement notre religion ne l’est pas.

    Peut-être que je rêve, c’est vrai, je sais que les machos ça a toujours existé et qu’ils sont pas en voie de disparition mdr mais ce qui me chagrine c’est cette image que certains hommes musulmans donnent de l’Islam alors qu’ils,à défaut de ne pas l’être du tout,devraient être les moins machos(pour être réaliste lool).
    Pour te donner un exemple, certains musulmans qui se disent pratiquants pensent que la femme doit rester chez elle, s’habiller comme un sac et s’occuper des enfants uniquement et le pire c’est qu’ils font passer cela sur le compte de la religion.N’est-ce-pas du machisme dans toute sa splendeur? Ce n’est en aucun cas ce qui dit notre religion.
    Alors c’est vrai que les filles qui comme moi pensent qu’on peut-être voilée et aimer l’élégance, parce que nous sommes avant tout des femmes, qui font des études parce qu’elle sont passionnées et veulent avoir un métier qui leur plaît, et bien sommes vues comme les « modernes » par ces hommes et sommes taxées de moins pieuse que certaines qui se promènent dehors tout en noir,et dont le passe-temps se limite à s’occuper des enfants et du mari.
    Que ce soit un choix, soit mais qu’on ne vienne pas me dire que notre religion dit que la femme ne doit faire que ça, parce que là c’est ridicule et totalement faux.

    Salam à tous.

  9. thé ou café? said

    La noble Khadija n’était-elle pas une redoutable femme d’affaire chrétienne lorsque le Prophète, Paix sur lui, l’a épousé…?

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :