Figures d’exception

24 novembre 2008

Par Khadija

pages of holy koran & rosary

Les Musulmans ont aussi leur Panthéon de grandes femmes et de grands hommes qui ont marqué l’histoire par leur génie et leur grandeur. Cependant, on n’apprécie pas comme il se doit ces figures d’exception qui ont fait la gloire de l’Islam.

Bien souvent, par ignorance de notre propre histoire, on néglige ou plutôt on occulte leur parcours, leur apport à la civilisation, au monde. On a trop tendance à faire référence à  des personnalités (philosophes, hommes politiques, intellectuels ou autres)  qui ne nous ressemblent pas, ce qui en soit n’a rien de déplorable puisqu’il est important d’être curieux et de chercher à s’enrichir de quelque science que ce soit. Seulement, pour mieux nous connaître et mieux vivre notre foi, il me paraît essentiel de nous plonger dans la vie de celles et ceux qui ont fait notre histoire.

Je veux parler des femmes et des hommes qui vivaient pour que l’Islam resplendisse, qui ont élevé le message porté par les Nobles Prophètes. Des hommes ordinaires devenus les protagonistes de l’histoire de l’humanité. Ils ont réussi à imposer au monde la noblesse de leur foi mais aussi leur savoir, clé de tous les maux.

Pour certaines, Asma bent Aboubaker ou encore Hafssa bent Omar, sont des femmes qui n’évoquent rien de particulier. Or, ce sont des femmes à qui nous devons énormément: la première d’avoir aidé le Prophète (SAW) et son père Aboubaker lors de l’emmigration vers Médine et ce au péril de sa vie, la seconde d’avoir préservé le premier manuscrit du Coran qu’on lui avait confié. 

Il en est de même pour des hommes tels que Khalid ibn el Walid ou encore Omar ibn Abdelaziz qui ont réussi par leurs prouesses et leur ingéniosité, à exalter l’Islam et ses enseignements.

Parce que l’Homme peut faire l’Histoire, il est essentiel de tout savoir de celles et ceux qui ont fait la nôtre, et parce que vivre sans connaître notre histoire, c’est un peu vivre sans savoir où nous allons.

Publicités

6 Réponses to “Figures d’exception”

  1. Soumia said

    Salam clochette!!
    Merci pour ton post très interessant!!
    Il est clair que plus nous sommes « intégrés » (jaime pas ce mot parceque si on est né ici on est forcément français, non! Et puis la terre appartient à tous dans le respect des droits de chacun, non!!) à la société occidentale, moins nous nous attachons à réviser notre propre histoire!!
    C vrai que nous pouvons nous targuer de connaitre les grandes dates de l’ histoire mondiale mais dès que nous devons ressasser notre passé et notamment celle de la civilisation arabe c le flou.
    Et pourtant cela renforcerait bien notre foi.Bien sur malgré la fameuse liberté de culte, rien est fait pour qu’un enseignement pur de l’islam sans autre idéologie ne soit mis en place en France de manièere officielle(cours en catimini pas toujours au top).Mais attention cela ne signifie pas que nous devons subir cet oubli insidieux de notre spiritualité, bien au contraire attachons nous à cet essentiel et faisons bouger les choses pour que notre foi ne soit plus considérée comme le berceau des terroristes qui n’ont rien à voir avec elle.

  2. NEB said

    Salam,

    C’est sûrement en priorité aux parents, dans la mesure de leurs capacités, à enseigner cette Histoire… Par exemple, une petite lecture avant que l’enfant s’endorme permet un réel apprentissage de ce Passé, des plus glorieux, et offre un avenir, incha Allah, basée sur la Foi et la Connaissance.

    Certain(e)s regretteront peut-être le choix de cette citation d’une personnalité qui « ne nous ressemble pas » comme tu dis, mais je la trouve très évocatrice :

    « Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; il n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes, […] sa longanimité dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, sa conversation mystique avec Dieu, sa mort et son triomphe après le tombeau attestent plus qu’une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. Ce dogme était double, l’unicité de Dieu est, l’autre disant ce qu’il n’est pas ; l’un renversant avec le sabre des dieux mensongers, l’autre inaugurant avec la parole une idée ! Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Muhammad ! A toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?

    Lamartine Histoire de la Turquie, Paris, 1854. Tome 1 et Livre 1-p.280.

    Dommage qu’il n’ait pas conclu par « La ilaha illa Allah Mouhammad Rassouloullah »…

  3. Noir diamant said

    Assalamo aleykom

    Oui, effectivement,un manque de culture est à déplorer, c’est bien dommage quand on sait ce que l’histoire des anciens peut nous apporter. C’est à nous de chercher et nous cultiver, lire et apprendre, combattre l’ignorance qui nous habite. Chacun se doit de faire cet effort, pour lui avant tout, pour son épanouissement personnel et pour son regard sur les choses de cette vie. La médiocrité et le « à peu près » ne sont pas l’apanage du musulman…

    A bon entendeur…

  4. mounass said

    Salam à toutes(et à tous!)

    Tout à fait d’accord sur le fait que l’on néglige un peu l’histoire de notre si belle réligion et nombreux sont les musulmans qui ne connaissent pas les hommes et femmes qui se sont battus à l’origine pour l’Islam.
    Presque tous, alhamdoulillah, connaissent Aboubakr, Othmane, Ali. Mais peu pourraient en citer plus, d’hommes et de femmes ayant apporter leur pierre dans l’édifice de la communauté!
    Comment changer ça?Bouquinons chers amis!ou Webons!Les ressouces ne manquent pas,c’est peut etre la volonté qui fait défaut.
    Pour les plus petits, je trouve l’idée de Neb superbe. Au lieu de leur lire tout le temps Blanche Neige ou bien Pinnochio, on peut certains soirs leur lire ou leur raconter des histoires sur les personnalités qui ont contribué à battir la communauté. Ca comblerait un grand vide!
    Ah, une petite remarque sur le commentaire de Soumia, quand elle dit « notamment celle de la civilisation arabe, c le flou ».Tous les musulmans,à commencer par moi, ne sont pas d’origine arabe.Je crois que « civilistion musulmane » aurait été plus approprié.

    Wa salam
    Neb,

  5. Farineuh said

    ‘Fatima A-Zahra

    Tout abord fille du bien aimé Prophète (saw) de Dieu, elle devient ensuite l’épouse l’imam Ali (p) et enfin la mère de nos saints imams (p). La grandeur spirituelle, la valeur humaine et l’harmonie de sa vie ne peuvent être décrites par les hommes de plumes, les poètes et les orateurs, elles ne peuvent être peintes ni représentées par les artistes, ni même exprimées par les philosophes.
    Sa conception miraculeuse provient d’un fruit du paradis, offert par l’ange Jibrille, à notre Prophète (saw) bien aimé à la suite d’une longue retraite dans la grotte de Hila. De retour chez lui il transmeta ce joyaux à son épouse dont l’attente aura été ainsi récompensé, et quelle récompense ? Elle allait être la mère de la plus honoré des dames, & pour l’aider à la mettre au monde, Dieu lui envoie alors les 4 femmes les plus prestigieuses de l’histoire.

    Fatima (p) naquit a une époque où la femme n’avait aucun droit. Elle n’avait en effet pas le droit à l’éduction, pas de droit sur son mariage ni sur son enfantement et pire que tout elle n’avait même pas le droit à la vie car à peine était elle née, on enterai la fille encore vivante. La femme était considérée comme un objet, dont l’homme disposait à sa guise. Voici dans quel environnement naquit la grande dame de l’islam.
    Alors c’est à travers elle, que le Prophète (saw) de Dieu redonna à la femme sa vrai place dans la société. Il lui exprima constamment son amour en publique et en privée, et lui donna la meilleur des éducations car le Prophète (saw) nous dis dans un de ses hadith, « celui a qui une fille dont il lui apprendre la politesse de la meilleure des manières, lui enseigne la science de la meilleur façon, et lui donne beaucoup de bien fait divin que Dieu lui a octroyé, si l’homme agit ainsi, ces actes seront comme un bouclier qui l’empêchera d’entrer dans l’enfer ». Enfin, il n’accorde la main de Fatima (p) qu’après avoir obtenu son consentement, chose inimaginable pour l’époque.
    Son époux l’imam Ali (p) poursuit l’exemple du Prophète (saw) et donne à son épouse sa vrai place au sein du foyer en lui offrant tout l’amour et l’aide dont une femme a besoin, il dit dans une de ses paroles: « De toutes les façons, traiter bien vos femmes et parler amicalement avec elle, afin qu’elle rendent meilleur leurs actes et leurs comportements » et Fatima (p) rajouta ceci: « le meilleur des époux est celui qui traite sa femme avec la plus grande douceur et qui est le plus généreux envers elle. La femme ainsi traitée n’aura de cesse de vouloir satisfaire son mari et d’accomplir son devoir envers Dieu, dans la mesure où elle accompli son devoir à l’égard de son mari ».
    Voila donc pour les musulmans et la musulmane, les exemples à suivre: Mohamed (saw), Ali (p), Fatima (p). Ils connaissent l’importance du rôle de la femme dans une société; cette femme dont dépend le salut et la corruption d’une communauté car au travers de l’éducation juste qu’elle transmet à ses enfants, elle contribuera à la grandeur de la société.
    Hélas l’inverse peut également arrivé, si elle se laisse corrompre par la vie de ce monde. Fatima (p) est donc la meilleure des filles, la meilleure des épouses, la meilleur des mères et la meilleure des femmes de tout les mondes. Elle est présente dans des domaines très divers tel que la politique, économie, la jure prudence et même au combat lorsqu’elle soignes les blessure de son père bien aimé.
    Après la mort du messager de Dieu, les condition de la femme a régresser, mais Fatima (p)était là pour défendre la cause des opprimers. Elle s’exprima d’ailleurs dans son fameux discours après l’usurpation de héritage et dénonça l’injustice dont elle et les siens étaient victimes.
    De nos jours, beaucoup de femmes subissent encore des injustice flagrante, comme cette femme devenu objet que l’on expose comme une marchandise, cette femme marié de force, cette femme que l’on paie moins qu’un homme à taches égales et cette femme qui sous représenté dans les parlement sois disant vitrine de la démocratie. L’occident nous parle de la liberté de la femme et de ses droits et elle fin d’oublier que c’est l’Islam qui est le précurseur en la matière et que c’est Mohamed (saw) qui a, par exemple, obtroyer un héritage à la femme, héritage qui n’apparaîtra qu’au 19 eme siècle en occident. C’est le Prophète qui a donner à la femme une éducation digne de celle d’un homme. Tout cela, il l’a accomplie à travers un exemple vivant :sa fille Fatima zarha (p).
    Celle-ci savait quel destin l’attendait, une vie âpre et difficile. Mais elle est venu, pour que la femme ne reste pas sans modèle, elle est venu pour que le coran puisse la cité en exemple, elle est venu pour que la création ne reste pas sans but. Cela Dieu l’a déclaré de façon catégorique.
    Alors aujourd’hui en l’honore de cette dame, j’aimerai rendre hommage à une femme, une femme confrontée chaque jour au préjugé de ceux qui n’ont pas conscience du message de Fatima (p), cette femme qui ne désire que de se perfectionner dans son adoration pour son Seigneur, qui essaye d’éduquer ses enfants dans une société méprisante à l’égard de l’islam, qui essaye de ne pas succomber à la vanité de cette vie, cette femme, mes frères, elle est à coté de vous, c’est votre femme, votre mère votre soeur, votre filles . . Cette femme elle ne désire qu’une seule chose: servir Dieu à vos cotés, mes frère. Puisse, Dieu le tout puissant, faire de nous des hommes et des femmes unis au service de Mohamed (saw) et de sa familles (p).’

    Discourd d’une soeur sur la meilleure des femmes, Fatima A-Zahra la fille du prophète de l’humanité Muhamed.

  6. […] là d’un véritable problème. Pourtant, nous en avons beaucoup d’exemples parmi les illustres femmes et hommes qui ont fait la gloire de l’islam. Prenons par exemple Oum Salim fille de Malhan, la mère d’Anas fils de Malik. C’est […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :