Alyan, Ilyan, Rayan, Killian… et pourquoi pas bougre d’âne ?

17 novembre 2008

Par Mariame

De plus en plus de couples nouvelle génération hésitent voire refusent d’apprendre à leurs enfants leur langue maternelle ou celle de leurs propres parents. Vous comprenez, l’arabe ou le berbère (et je ne parle que des Maghrébins) c’est pas « in ». C’est peut être un frein à l’intégration qui sait… et ça fait pas très civilisé! J’ironise mais certains le pensent réellement, et il faut dire que ce n’est pas totalement de leur faute.

Je me souviens qu’à l’école maternelle et primaire, un bon nombre de parents fraîchement débarqués du bled avaient souvent droit aux longs discours des institutrices sur la nécessité pour l’enfant de parler à la maison en français parce que sinon, celui-ci aurait de grosses difficultés… ok, on repassera pour la cohérence et le doigt pointé sur les vraies causes qui engendrent de l’échec scolaire! Et le truc c’est qu’au final, même ceux qui sont nés ici, des Français donc, ont fini par intérioriser ce discours et par parler à leurs enfants uniquement en français!!

Bon, je vous parle de la langue, mais il faudrait aussi vous parler des prénoms, parce que je pense réellement qu’il y a un lien entre ces deux phénomènes. On commence par ne plus parler en maghrébien, et on finit par donner à ses enfants des prénoms bizarroïdes, hybrides qui passent mieux que les prénoms traditionnels. Bien sûr, je ne vous dis pas d’appeler vos enfants Bouch’ayb ou Miloud (et pourquoi pas?), mais un minimum bon sang! Inès, Anis, Cilya, Alyan, Ilyan, Rayan, Killian… et pourquoi pas bougre d’âne tant qu’on y est!! Je vous épargne les détails sur les orthographes utilisées (parce que la manière d’écrire le prénom a aussi son importance).

Certes, donner à son enfant un prénom plus que moche c’est ruiner sa vie avant qu’il ait dit bismillah.  Mais ce n’est pas lui rendre service que de lui donner un prénom aussi vide de sens, surtout si le nom de famille et le faciès ne suivent pas (si vous voyez ce que je veux dire)… c’est un peu grillé quoi!

Enfin je dis ça, mais je n’ai pas d’enfants. Cependant, malgré mon côté libéral (ben Hayek, mon maître!) j’adore les prénoms très communs, les prénoms de prophètes par exemple. Pas si communs que ça finalement puisque que tout le monde aujourd’hui préfèrent à Ali et Youssef, des prénoms plus courts, avec des consonances fondues, qui passent en France et qui ne choquent pas trop auprès des familles du bled… enfin au consulat, ça doit pas être très facile.

Mais ça n’est pas le pire! J’en connais qui n’hésitent pas à appeler leurs enfants avec des prénoms franco-français, des musulman(e)s pratiquant(e)s qui choisissent des prénoms bretons par exemple.

« tu comprends, on veut vraiment qu’il soit bien accepté dans cette société… »

Non navrée, je ne comprends pas! Un prénom, ça fait partie de notre identité, c’est ce qui nous définit. C’est ce qui nous différencie. Pourquoi s’appeler Nathalie quand nos ascendants (des deux côtés en plus) sont des musulmans qui viennent de l’autre côté de la Méditerranée ?? Vraiment, je ne comprends plus rien !

Alors je vous pose la question, est-ce que je suis sévère et inintégrable (ça par contre, je le cultive) ou est-ce que vous partagez cet avis mes poulettes? Poulets invités à se prononcer !

Publicités

27 Réponses to “Alyan, Ilyan, Rayan, Killian… et pourquoi pas bougre d’âne ?”

  1. thé ou café? said

    Moi j’aime bien les mariages mixtes, et la salade de fruits, les noms composés et la culture vivante, alors ça ne me dérange pas plus que ça. D’un point de vue purement musulman il semble que ce soient les noms évocateurs d’une mauvaise foi qui sont à éviter. Maintenant, le sens des prénoms arabes est tellement beau, la turquoise, fleur de jasmin, belle et vertueuse, gazelle, croyance, perle fine, fleuve du paradis, a des joues colorées, que c’est dommage de ne pas en profiter. Bon bon, je suis un poulet comme vous dites, un coq gaulois même, alors de fait les prénoms féminins m’interpellent un peu plus que les masculins, bien que, le soleil de la religion, la sagesse, le guépard, le lion ou le cavalier ont tout de même de la gueule! En passant voici l’adresse d’une page avec beaucoup de ces jolis prénoms arabes et leurs traduction: http://www.bahdja.com/info/prenoms.html

    Quant à la question du prénom qui raconte l’origine des parents, oui, mais ces prénoms à l’occidentale raconteront aussi une histoire plus tard, celle de l’arrivée de leurs parents en occident, l‘histoire de l‘Islam de France aussi…tout est écrit!

    Et puis il y a le jeu des balances, moi français souchien (comme disent les indigènes de la république), converti, j’ai prénommé mes fils Zakarya, Hamza Hoggar (oui une affreuse transgression!!!) et Dalil, en dépit leur nom de famille et destin très franchouillard. Ça raconte une autre histoire…

    Vive les histoires ! Et non, ne devenez pas sévère mais restez poil à gratter…

    Vincent le musulman
    Abdallah Abu Salam le français

  2. OumAleyna said

    Salam aleykoum,
    mais lol ! Mon mari est arrivé en france à l’âge de 6 ans, il connaissait donc pas un mot de français avant d’arriver en 6è, et pourtant, il parle le français aussi bien que moi, alors les instits’ peuvent aller se coucher. Bref.
    Je trouve çà vraiment dommage d’européaniser les prénoms de nos enfants pour pouvoir « mieux s’intégrer », ca fait genre les gens se sentent inférieurs et souhaitent se fondre dans la masse ? Moi je souhaite qu’au contraire que mes filles soient fières de ne pas être comme Aurélie, Maéline ou encore Océane. Mes filles ont un prénom qui a une vraie, une belle histoire, et faut qu’elles en soient fière, elles n’ont ien à envier aux autres, au contraire !
    En clair, j’suis d’accord avec toi 🙂

  3. Poulet said

    Salaam

    Oui c’est vrai, je sais pas ce que je ferai si mes parents m’avaient prénommé Jacques :/

    Mes parents m’ont toujours dit, soit plus intelligent que les autres, ça va la faciliter leur intégration tu vas voir mdr

    D’ailleurs le Parisien publiait un article très récemment, sur les dossiers qui s’entassaient au tribunal de Melun. Des Pierre, Paul, Jacques, qui veulent devenir Youssef, Ali, ou Mohammed ! Mais bon à 30 ans je pense que le mal est fait, comment se construire quand on voit dans le miroir une tête d’arabe et qu’on essaie de se persuadé qu’on s’appel bien Hervé?

    J’ose même pas imaginer l’angoisse, chaque fois qu’on leur demandait de décliner nom, prénom. Sachant d’avance la surprise que ça allait provoquer…

  4. zgougou said

    salaam toi 🙂

    félicitations pour le jingle nickel chrome ;)on a du vous le dire, mais jle répète : vous êtes jolies comme tout (et je parle que du physique mais surtout de votre présence, ce votre attitude et de votre prestance, qu’Allâh vous illumine davantage 🙂 amine)

    bah je vais prêcher pour ma paroisse (hum hum…) étant donné que mon prénom (prononciation et écriture) passe pour être original autant chez les Arabes que chez les Français. C’est vrai que ça fait un peu « ricain » :-/ Mais du coup, il suscite surtout l’interrogation et je me fais alors un plaisir d’expliquer son origine et sa signification dans le Coran.

    Y’a quelques distinctions à faire tout de même selon les pays. Les prénoms qui sont beaucoup portés au Maroc et en Algérie sont pas les mêmes que ceux des Syriens ou même des Tunisiens (immigrations un peu moins importantes que celles du Maroc et de l’Algérie). Tu prends par exemple le prénom Anis (très porté dans ma chère patrie : la Tunisie). Il s’agit d’un prénom extrêmement ancien (dérivé de Anas) qui ne me choque pas du tout puisque pour moi il sonne « arabe » et franchement pas occidental. Tout comme la plupart des prénoms tounsi et y’en a pas mal qui sont peu connus mais très portés là-bas.

    Alors bien sûr, y’a le fameux Rayan qui choque un peu parce que ça fait Brandon et Kelly. Perso, je trouve que c’est un très beau prénom…pour une fille :-/ eh oui. On ne pense plus au côté ricain quand on l’entend porté par une fille. Même chose, on s’interroge sur la signification coranique.

    Y’a plus violent, le fait de coller un prénom français du style Zohra Françoise ou Karim Stéphane.
    Les gens font comme ils veulent, mais je reconnais que perso, je ne pourrais pas. Je n’en vois pas l’intérêt. Et bien sûr, y’a tout l’argumentaire de l’intégration qui va avec et qui m’insupporte.

    Tout dépend en plus de l’attitude qui accompagne le prénom. T’as beau t’appeler Rayan, si tu revendiques ton appartenance religieuse/culturelle, je vois pas bien où est le problème. D’autant plus que même si le prénom ne colle pas une étiquette, la faciès le fera à un moment ou à un autre.

    Enfin, le prénom « typique » arabe est aussi grave sollicité dans les multiples injonctions à l’intégration. Aussi, je vous conseille de taper « beurette » sur google et vous serez étonnés de voir les nombreux sites pornographiques mettant en scène « fatima », « nadia », « aicha », etc. :-/

    Salaam !

  5. Etoile de désert said

    …wa alaykoum salam.

    chère voilée libérale…je suis d’accord globalement

    C’est vrai quoi ! Y’a pas à rougir de notre identité, de notre vécu, on s’assume…donc on choisi le prénom que l’on veut !

    mais…je ne peux pas dire que les choix des autres sont de mauvais choix…

    j’illustre mes propos…

    :-} parce que j’ai une belle soeur qui s’appelle Nathalie qui a nommé ses 2 fils Kylian et Massinissa…c’est une femme géniale, je l’aime beaucoup, courageuse, tolérante, une femme ouverte à la différence, son couple est « mixte »…quelle beauté d’ailleurs !

    Je pense qu’on ne peut pas juger les choix d’une maman et d’un papa…même si le couple est proche de nous… les choix de prénoms sont personnels…

    Maintenant en ce qui me concerne…

    Je sais qu’en France, il vaut mieux s’appeller Sébastien, Damien, Kévin, Audrey, Johanna …ça sera certainement pas ceux là…selon moi pour bb

    Il y a des prénoms passe-partout et d’autres pas, c’est vrai
    Mais aux yeux de qui ??? de l’administration, du recruteur…de sa mère…???

    Pas encore d’enfants pour ma part inchAllah …Etant mariée avec mon kabyle d’amour, de religion musulmane, et moi française convertie depuis l’âge de 17 ans…nous ferons un choix, QUI PLAIRA OU PAS A MA FAMILLE (à 1/2 très franchouillarde, 1/2 pieds noirs) MAIS QUI SERA UN JOLI PRENOM CHOSE VOULUE POUR UN BB DE L AMOUR inchAllah

    inchAllah , quand sera venu l’heure de penser à un prénom pour bb, j’espère que ça coulera de source…

    mes amitiés à toutes

  6. Jo said

    D’accord avec le message général de ce post (un prénom enraciné, c’est important), mais pas d’accord avec quelques détails. Je ne mets pas sur le même plan : 1° ceux qui filent à leurs enfants un prénom hybride plus ou moins composé sur de vagues réminiscences télévisuelles et complètement déconnecté du contexte où ils vivent (style Killian, Matthys, etc), et 2° ceux qui donnent un prénom local ancré dans le coin où ils vivent (et pas forcément d’où viennent leurs grand-parents !), par exemple des prénoms bretons quand on vit en Bretagne, ou plus généralement français quand on vit en France, même si grand-papa est né au Maroc. D’autre part, il me semble qu’on peut s’appeler Jean-Pierre (oh, l’affreux prénom chrétien), Gaël (berk, un prénom celte !), Chloé (du grec !) ou Michel (aïe, un prénom d’origine hébraïque !) et être un bon musulman, tout comme on peut s’appeler Ali ou Fatiha et n’être rien du tout du point de vue religieux. Nos identités sont multiples… même quand on est musulman ! Et plus on avance dans le temps, plus ça va être comme ça. Evidemment, je n’ai rien contre les prénoms arabes en Bretagne, hein… chacun son truc.

  7. fleur de canne said

    Salem alaykoum chère soeur,
    Comme je te rejoins ! J’ai des enfants et je t’assure que leurs prénoms font partie intégrante de leur personnalité, ils les ont en quelque sorte façonné; encore faut-il accompagner ces prénoms de leur histoire ? Pour ma part j’ai choisi les prénom en fonction d’un thème qui m’ai cher: « la sagesse » Souleymène et Louqmène les sages d’entre les sages et Assia, la pieuse épouse de Pharaon qui a lutté pour sa foi et retrouvera une maison auprès du tout Puissant au Paradis ! Je vous assure, mes enfants sont fiers de leur prénom et ne les changerais pour rien au monde !
    Fraternellement.
    Oum Souleymène.

  8. fleur de canne said

    Pardon pour les fautes d’orthographes !!! je suis fatiguée en ce moment !!!

  9. NEB said

    Salam,

    Excellent sujet, car il nous titille sur un problème bien plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord: intégration, inintégration (pour reprendre ton mot «magique») ou assimilation; soit 3 termes, volontairement schématiques, pour désigner certaines attitudes des membres de notre communauté…

    Tout d’abord j’ai envie de te dire «un peu de calme, chère voilée libérale»! 😉 Pas de jugement «trop» catégorique envers certains parents… Quelles sont leurs réelles intentions, lorsque le prénom choisi semble trop éloigné des prénoms dits traditionnels? Et là, sûr qu’on peut distribuer des bons points ou des cartons jaunes selon ces intentions justement…

    1/ Camouflage des origines: carton jaune… Mais comme tu dis, en général c’est grillé vu le nom de famille! Alors ensuite, on peut se demander à quoi bon tenter de camoufler l’incamoufable (moi aussi j’invente des mots)? 😉
    2/ Volonté que le prénom de l’enfant soit «aisément» prononçable dans la société dans laquelle ils vivent : ça peut s’défendre, non? Mais c’est vrai qu’on peut aussi assumer nos prénoms à consonance «difficile»: regarde Ikea (pas très musulman comme exemple, c’est vrai…) avec ses noms de produits, il assume sans complexe les « ekturp », «grüngruldh» etc! 😉
    3/ Goût pour ce prénom tout simplement: là encore, pourquoi pas?
    4/ Hors catégorie: j’appelle mon enfant Faudel, par hommage au petit prince du dentifrice email diamant => carton rouge illico!

    Vu l’actualité, chère voilée libérale, je te conseille de te préparer à une recrudescence du prénom «Barack»? Avec des justificatifs genre «mais si, j’te jure ça vient de l’arabe «baraka», wallah c’est un muslim le président des ztazen et il va nous sauver t’inquiètes toi-même tu sais mon fils ça va être un président»…

    Bref, ce choix du prénom est parfois délicat, mais l’essentiel est d’être pleinement «conscient» de ses intentions et bien sûr, de respecter ce qui nous est prescrit en Islam.

    Souvenons-nous quand même de 2 choses. D’une part, l’Islam n’est pas la spécificité des Arabes (d’ailleurs, qui peut se dire «arabe»? Ou comment lancer un débat sur le monde «arabe» pour un prochain post peut-être…). En clair, être musulman n’oblige pas à porter un prénom arabe, et vice-versa! D’autre part, il existe des hadiths qui nous donnent quelques indications sur la réflexion à mener avant de choisir un prénom à nos enfants. En voici deux…

    D’après ‘Abdallah ibn ‘Abbâs (qu’Allah soit satisfait de lui), le Messager d’Allah (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit: «C’est un droit de l’enfant sur son géniteur, le fait que celui-ci l’éduque bien et choisisse bien son prénom!» [relaté par al-Bayhaqî].

    Le Prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi: «Vraiment, vous serez appelés au Jour du Jugement dernier par vos prénoms et les prénoms de vos parents; choisissez donc bien vos prénoms.» [rapporté par Aboû Dâwoud].

    Qu’Allah (SWT) nous éclaire et nous comble de ce bienfait qu’est le Discernement.

    PS: ci-joint un site qui ne comporte pas énormément de «références», mais est intéressant malgré tout: http://sajidine.com/au-quotidien/prenoms/nomination.htm

  10. yasmine said

    ce qui m’horripile c’est le « dj », je m’explique : on prononce djamel pour jamal, djalil pour jalil, et le « ène » à la fin des prénoms comme Imane, Jihane qu’on prononce Imène, Jihène ..par contre le dj est justifié pour djaj (poulet) ..
    Moi j’ai un faible pour les prénoms arabes très anciens ..
    A+

  11. Nadef said

    Salam aleikoum

    Je lis régulièrement tes posts chère voilée libérale, et je voulais réagir à ce post car il m’intéresse particulièrement.
    En effet la question des prénoms de nos enfants est une question cruciale qui se pose à nous jeunes issus de la deuxième génération, car elle ne se posait pas avant (avec nos parents notament).Nos parents nous ont donné des prénoms arabes ou musulmans (je parle pour les arabes) car ils nous parlaient arabe et peut-e^tre ne se souciaient pas de la prononciation en français. Or nous avons vécu les mauvaises prononciations, les rigolades faîtes avec nos jolis prénoms durant notre scolarité …donc nous (jeunes de deuxième génération) voulons en quelques sorte prendre des leçons de ceci et donnons à nos enfants des prénoms qui ne sont pas dénaturés ou modifiés en français.

    Bref, je suis d’accord pour donner à mon enfant un prénom qui se pronoce de la même manière en arabe et en français mais ayant une signification dans notre histoire arabo-islamique , mais je ne suis pas d’accord pour lui donner un prénom qui ne veut rien dire islamiquement parlant ou ne représente pas une personalité musulmane.

    Ceci vaut bien sûr pour les musulmans d’origine arabe, les autres musulmans peuvent donner à leurs enfants des prénoms français ou chinois suivant leur nationalité.

    Bref, et je vais terminer par ça, je voulais souligner l’importance de parler en arabe avec nos enfants afin de ne pas oublier nos origines ni notre langue, donnons de l’importance à cette langue qui est la langue du Coran et de l’Islam.

    louanges à Dieu, seigneur des mondes.

  12. la voilée libérale said

    Thé ou café,

    qui a dit que j’étais contre les mariages mixtes ou que je les critiquais? (même si pour mon cas strictement personnel, je suis pour l’endogamie sociale et culturelle)

    D’accord avec vous quant aux prénoms évoqués.
    Pas d’accord pour les prénoms à l’occidental.
    Et lol pour la manière donc vous exposez votre histoire votre histoire personnelle 😀 (en tout cas, j’adore le prénom Hamza!! Excellent choix, surtout quand on admire le personnage!)

    Oum Aleyna,

    trop forte ma jolie, comme d’hab! Je suis tout à fait d’acc avec toi, et je te fais pour cela un tas de bisous 😉

    Poulet,

    MDR pour cette phrase
    « Mais bon à 30 ans je pense que le mal est fait »

    Et je regrette de ne pas lire le Parisien 😀

    Zgougou,

    ton prénom déchire tout ma belle, c’est sûrement pas comme Inès and co!

    Pour Rayane, c’est vrai que ça irait bien à une fille… chui d’acc quand la référence qui pousse à appeler le gosse comme ça, c’est la porte (haha) autrement, je trouve ça naze!
    Pour le reste, je m’incline madame, comme d’habitude 😀

    Etoile du désert,

    comme je l’ai dit plus haut, je ne critique pas les mariages mixtes, pas du tout! Et tu as raison de préciser qu’on ne peut juger des personnes qu’on ne connait pas! J’essayais juste de m’interroger sur des phénomènes sociaux…

    En tout cas, j’espère que toi et ton « kabyle d’amour » 😉 aurez bcp d’enfants tous mimis avec de très jolis prénom!!

    Jo,

    effectivement, on ne définit pas la bonne islamité d’autrui en fonction de son prénom. C’est pas du tout le message que je voulais transmettre (donc pas besoin de qualifier un prénom chrétien d’affreux en croyant que je le pense réellement… pour tout vous dire, peu me chaut!)
    Ce sur quoi je m’interroge: les raisons qui poussent des individus maghrébins ou d’origine maghrébine, de surcroît musulmans pratiquants (ça réduit déjà le panel)à choisir pour leurs enfants des prénoms bizarroïdes ou franco-français. Et ce sont les éléments de réponses que j’ai (et ils ne sont pas de moi, mais de sociologues de la famille, de l’éducation …)qui m’exaspèrent au plus au point!

    Fleur de canne,

    Souleymane, excellent choix ma belle!! 😀
    Et l’idée des thèmes est très bonne, vraiment! Et Assia, c’est tout aussi magnifique. Rien à dire, foulard bas!! 🙂

    NEB,

    sacré NEB! Excellent com comme à ton habitude… et en plus marrant aujourd’hui! Faudel, Ikea, M’barck Obama, MDR 😀

    Sinon, je voulais mettre le hadith que tu cites. Finalement, je ne l’ai pas fait parce que je m’interroge avant tout sur des phénomènes sociologiques et politiques qui touchent avant tout… les Maghrébins (je pensais avoir été limpide… ben non en fait). C’est pour ça que je te rejoins totalement quand tu dis que l’Islam n’est pas la spécificité des Arabes.

    A+ les ami(e)s!!

  13. Habiba said

    Salam à toi ma chère voilée libérale (et aux lecteurs de HATC, au passage),

    Ton billet est comme d’habitude source de bon sens et de réflexion. Je te rejoins dans tes propos. Voici ma vision : j’ai, personnellement, cultivé mon côté arabo-maghrebo-musulman (et français de surcroît!!!) depuis toute jeune. Je l’affirme, le confirme, le nourris, l’entretiens, n’en déplaise aux détracteurs de tous bords et tous horizons. Je suis fière des mes origines (au moins je sais d’où je viens), je suis fière de ma culture (enviée par les esprits faibles et dépourvus de personnalité), je suis fière de ma religion (synonyme de lumière et de connaissances et antonyme de ténèbres et ignorance). Le langue arabe n’est pas une langue dite morte bien au contraire. Certains peuvent être fière de parler le grec ou le latin (en même temps, on ne m’a jamais demandé un chemin dans ces langues… 😉 ) , la langue arabe est un réel patrimoine et une vraie richesse. Quant aux prénoms divers et variés qui apparaissent de nos jours, de prime abord, je peux les trouver « mignons » mais en prenant un peu de recul, je trouve ça à la limite du ridicule. Vouloir intégrer son enfant à l’aide d’un prénom « exotique » ou « tendance » me semble un peu surréaliste. J’estime que l’on est intégré en s’acceptant soi-même avant de chercher à ce que les autres nous intègrent. Ce n’est pas rendre service à un enfant que de lui attribuer un prénom franco-français quand ses parents s’appellent Mohamed et Fatma…
    Je respecte le choix des parents qui vont en ce sens, après tout ils ont sûrement leurs raisons mais je dis aussi qu’il ne faut pas tomber dans l’hypocrisie : imaginez des parents (appelons-les Françoise et Gérard) donner le nom de Zineb ou Mokhtar à un de leurs enfants…quasiment impossible!! Ils défendront corps et âme leur culture. N’est-ce pas ???
    Soyons francs avec nous-mêmes…Les prénoms arabo-musulmans, en plus de leur beauté, sont significatifs. Réfléchissez sur les vôtres, vous verrez, vous seriez surpris de constater comment ils vous vont à merveille !!! 😀
    Voilà mon 1/4 d’heure râleuse est terminé… 😉

  14. Jiji said

    Salam la voilée libérale

    Je suis tt à fait d’accord avec toi ! Le prénom c’est notre identité donc si on donne un prénom non musulman à notre enfant, ce sera difficile pour lui de s’identifier à l’islam…

    Sinon je DETESTE le prénom Rayan : c’est LE prénom tendance chez les couples musulmans, tous les garcons s’appellent comme ça aujourd »hui (il a malheureusement remplacé Mohamed)…

  15. thé ou café? said

    J’ai juste dit que j’étais pour les mariages mixtes et la salade de fruits, certainement pas que vous n’aimiez ni l’un ni l’autre….

  16. la voilée libérale said

    Nadef,

    tu as tt à fait raison quand tu soulignes l’importance de la langue arabe. J’avais l’intention au départ d’écrire un billet sur les langues, notamment l’arabe (le dialectal parlé à la maison ou le littéral qu’on pouvait apprendre en institut ou à la mosquée) et finalement, j’ai changé de sujet!

    Merhba bik sinon 😉

    Habibaaaaaaaaaaaaaaaaaa 🙂

    hé hé ma belle, je t’avais bien dit qu’on était sur la même longueur d’ondes!!
    Et j’ai kiffé ton 1/4 d’heure râleuse!!

    ps: mon premier fils, s’appellera Brutus, le second Claude et le troisième Néron… j’en ai rien à faire, j’ai peur de rien!!

    Jiji,

    Imagine, t’appelles ton fils Jean-Loup…

    Jean-loup, aji a wouldi, aji ttakoul 😀

    Thé ou café,

    au tps pour moi 😉
    Mais je ne comprenais pas pq vous aviez évoqué les mariages mixtes… et certain(e)s ont cru que je les critiquais.

  17. thé ou café? said

    J’évoquais les mariages mixtes par rapport à la thématique du mélange des genres culturels, et à la question des prénoms des enfants, qui pose dans ce cas particulier une acceptation d’un des deux parents à s’écarter de ses fondamentaux culturels…par amour! Et comme disait sœur Emmanuelle, vous savez la chrétienne en Hijab, c’est beau l’amour!

    Je soulignais juste ce cas particulier ou votre relative « sévérité » pouvait mordre une sœur qui a fait justement le choix, assumé, de prénommer ses enfants à l’occidentale par amour pour la culture de son mari. Mais encore une fois pour le reste je partage le contenu de votre billet d’humeur.

    Et dites à toutes celles et ceux qui interpréteraient mal mes propos à votre endroit, qu’ils se trompent définitivement, je suis un admirateur…de votre travail.

    a bon entendeur Salam!

  18. Paradisial said

    Dans le dialecte du Luo, groupe ethnique majoritaire au Kenya, Obama signifie TORDU.

    Très belle augure pour les optimistes. N’est ce pas?!

    Blague à part: statistiquement parlant, la plupart des prénoms usités dans le monde occidental ne sont pas aussi occidentaux qu’ils le paraissent.

    Ahhh: aaaamnésie quand tu tiens certains.

    Majoritairement, ces prénoms sont tous issus du Moyen-Orient. Hé oui. Ils sont tous tirés de l’hébreu; partant, ils proviennent tous de l’Orient, comme pour les prénoms arabes.

    Leur introduction en Occident eut lieu avec l’introduction du Christianisme.

    Mais comme ces premiers chrétiens convertis ou immigrés vivaient dans des sociétés qui jugeaient la culture orientale inférieure par défaut, ils durent eux-mêmes romaniser, latiniser voire invertir en grec leurs prénoms tirés de l’hébreu. Hummm: complexe d’infériorité quand tu tiens certains.

    Et alors?!

    Bon. Vous êtes suffisamment intelligent pour faire vos déductions de vous-mêmes.

    Sinon?!!!!

    Bah…

    Ce qui devrait nous étonner un peu davantage dans cette histoire, c’est l’occultation qu’il y eut d’un très fameux prénom.

    Il s’agit en fait du prénom: Muhammad.

    Ce prénom existe bel et bien dans la langue hébraïque, sous le vocable de Mokhammed, lequel, étymologiquement, signifie: le désiré, le digne de tous les désirs.

    Wawww!

    Ne s’agit-il pas là d’une très belle acception?!!! Sachant, en même temps, que dans la langue du cousin arabe, Muhammad signifie: le loué, le digne de louanges!!!

    Quel hébreu n’aurait-il pas souhaité s’appeler ainsi parmi ses pairs, être tant désiré et être sujet à tant de désirs?!!! Tout en se faisant appeler le loué, voire le digne de louanges par ses autres cousins?!!!

    Si ce prénom n’aurait pas été occulté dans la culture juive, pour les raisons que l’on ne saurait toutes deviner, ce prénom aurait pu – lui aussi – s’implanter en Occident, en compagnie de l’ensemble du répertoire des prénoms orientaux, qui furent latinisés pour devenir chrétiens.

    Vu les élogieuses acceptions qu’il porte, s’il n’aurait pas été occulté dans la culture juive, ce prénom aurait pu aisément trôner en Occident sans attendre la naissance de l’Islam ni la migration des musulmans.

    Pas d’amnésies ===> pas de complexes d’infériorité.

    Jean étant tout aussi oriental que Muhammed. Muhammad deviendra tout aussi occidental que Jean.

    Si je n’aurais que des garçons, je les nommerais tous Muhammad.;)

    – – – – – – –
    Post Scriptum:

    Déjà, mon frère et moi avons en commun ce beau prénom. Merci papa, merci maman.

    Quand je me marierais, j’aimerais bien avoir deux enfants: un garçon et une fille incha-Allah.

    J’aime le prénom Sinane, en hommage au fameux architecte ottoman: Mimar Sinan. Muhammad Sinane/Sinan me parait pas mal comme prénom.

    – – – – – – –

    Mon mot de la fin

    En terme d’images livrés par les noms donnés à nos enfants, un contenu qui excède le contenant vaut mieux qu’un contenant qui excède son contenu.

  19. mooneer said

    Je ne comprends pas.
    Quand tu dis que des prénoms comme Anis ou Rayan ne sont pas arabes… je ne comprends pas.
    Aprés, c’est sur que si tu prononce Rayan à l’américaine ca change, mais il y’a une « chedda » sur le ya2 ^^ ca donne un truc genre rayyan.
    Sinon, perso, Anis ca a toujours été porté dans ma famille je vois pas le soucis. C’est même un nom cité dans le Coran, alors…

  20. ArcEnCiel said

    salam à tous,

    on peut être musulman et ne pas porter un prénom avec une connotation musulmane. Le prénom peut avoir une signification tout aussi respectable.

    Paradisial cite en exemple le prénom Sinan, au passage, qui est aussi mon prénom préféré pour un garçon, signifie la pointe de l’épée. Notre religion prohibe les prénoms à caractère injurieux sinon peut importe le prénom.

    Pour ce qui est des prénoms tels que Rayan, Ines et compagnie, c’est tout simplement une question de mode, de tendance du moment. Dans quelques années une autre mode et une autre tendance prendront la relève. Probablement influencées par des parents qui ont souffert ou qui sont, encore aujourd’hui, en mal d’identité pour certains.

    Je comprends ces parents qui, après avoir subi le poids d’un prénom difficile à porter ou discriminant, aient choisi un prénom plus proche de la consonance française. On a tous autour de nous des jeunes diplomé(e)s au chômage ou obligé(e)s d’occuper des postes sous-qualifiés parce que leur prénom fait barrage avant même que l’on ait vu la tête du prénom.

    Quelque part, ces parents, comme tous les autres parents, se font du souci pour l’avenir de leur progéniture. Pensent par ce choix, garantir un meilleur avenir à leurs enfants. Et c’est tout à leur honneur.

    Mais de là à choisir un prénom purement franchouillard, il y a un pas de trop. Je me souviens, lors de ma naturalisation, avoir eu une liste de prénoms français. Bien que mon prénom soit difficile à porter du fait d’une consonance très marquée, jamais je n’ai voulu en changer. A cet instant, j’avais eu l’impression que l’on m’enlèverait mon identité si je changeais de prénom.

    On ne peut pas juger des parents qui pensent bien faire pour leurs enfants. Il me semble que le plus important est d’aider son enfant à se construire et à construire une identité propre à lui. InshaAllah si nous arrivons à être une communauté forte et solidaire, assumant sa culture et ses origines, dans laquelle les enfants pourront grandir et s’épanouir, le prénom (d’origine musulmane ou non) prendra un sens différent.

    Il faut être vigilant à ne pas se fondre trop dans la masse. Comme tu le dis dans billet d’humeur, d’abord c’est la langue maternelle qui a été oubliée, aujourd’hui on francise les prénoms. A ce rythme, que restera-t-il de notre culture dans quelques décennies ?

    fi amanillah

  21. Salamandre said

    Mes parents m’ont donné un nom avec lequel il était très facile de faire des jeux de mots en français. Jusqu’à ce que mon père m’explique sa signification, je voyais ce prénom comme une malédiction, et je blâmais mes parents de me l’avoir donné. Depuis, je sais quoi rétorquer aux plaisantins, et je me suis mise à l’apprécier.
    Peu importe que l’enfant porte un nom beau mais difficile, il faut juste lui apprendre sa valeur. Et ça passe aussi par la pratique de la langue arabe… (on revient à ton point de départ, chère musulmane voilée !)

    PS : Je sais que je vaux appeler mon premier fils Mustapha, et ma première fille Nadaa (traduction : Rosée). On verra pour les suivants quand on y arrivera… ^^

  22. oum hakim said

    Assalamou aleykoum

    je n’aime pas du tout le titre de ton post;
    il me semble que tu oublie l’intention secrete des parents;
    on peut aimer un prenom justement pour sa simplicité , l’essentiel est sans doute la conviction qu’on vas mettre à eduquer ses enfants dans l’Islam, la tache est bien ardue;

  23. la voilée libérale said

    Mon titre? Je trouve qu’il est hyper drôle… je l’aime bien moi! C’est même mon préféré 🙂

    Et Hakim, ça c’est un joli prénom qui a du sens et une histoire. Par contre, Alyan, Killian et bougre d’âne, ben c’est moche et ça ne veut strictement rien dire. Sans parler des motivations (et c’est ce qui me chiffonne) qui poussent les gens à choisir ces horreurs (les intentions secrètes, ça ne veut rien dire. Moi je me base sur les enquêtes qui ont été menées en sociologie de la famille, de l’éduc, de l’immigration…)

  24. asma said

    salam ‘aleykoum
    BAb Rayan= porte par laquelle entreront les jeûneurs… à méditer!

  25. salam said

    salam j’aime bien votre facon de parlé.. vraiment qu’allah vous protéges amine

  26. Maria said

    salam aleykoum!
    je voulais dire que musulman ne veut pas dire forcément arabe!pour ma part je suis une convertie et je considère que l’islam est une religion universelle.Alors pourquoi pas appeler sa fille Marie qui est sitée dans le coran, ou bien son fils Daniel qui fut un prophète de l’islam.Je souhaite d’ailleurs qu’en France islam ou femme voilée ne rime pas forcément avec issue de l’immigration.Car la religion n’a rien à voir avec la nationnalité.Certes notre Prophète (salutation et bénédiction sur lui) était arabe donc je comprend qu’on ait envie de donner des prénoms arabes à nos enfants, mais les prénoms francais ou d’autres nationnalités ne sont pas interdits.

    je voulais remercier les soeurs de oumma pour elle pour leur travail qui est très imprtant.

    que Dieu nous guide.
    Salam

  27. Adlane said

    Salem Alikoum,

    Je ne vois pas pourquoi il y a tout cet acharnement sur les prénoms. Je crois qu’on a d’autres problèmes beaucoup plus graves à suivre et à commenter.
    L’islam n’est pas une religion pour ou des « arabes », c’est une religion universelle.
    Et là je regrette de vous dire que dans certains de vos commentaires je n’ai vu que du traditionnel et en aucun cas du religieux!!!
    Et oui, je fais partie de ceux et celles qui à juste titre demandent à leur enfant d’être musulman avant tout et français égelement avant d’être Marocain, Algérien ou je ne sais trop quoi.
    J’ai certes mon vécu, j’ai mon histoire, j’ai mon affiliation de laquelle je suis très fier, .. Mais je ne crois pas être en droit d’imposerr ceci à mes enfants et de les obliger de rester lié à jamais au bled et à mes racines. Il faut accepter que notre sort est ici et que nous sommes les musulmans de france et plus du maroc ou d’algérie ou de… ou de…

    Je ne trouve aucun mal à nommer son fils Mahmoud, Boutayeb, Miloud ou même Chaïb… Mais je ne veux surtotu pas que quelqu’un d’autre vienne me juger pour le choix que j’aurais fait pour le prénoms que je donnerai à mon fils à partir du moment où ce n’est pas une insulte à la religion ou autres…
    Ceci relève de l’intime. Alors laisser les parents qui l’ont choisi, de bien éduquer leurs enfants et de leur préparer un térain cette fois ci en France pour être Français, Musulman et aimant le bonheur de son pays et l’épanouissement de sa religion.

    Wa Allahou A »lam;
    Akhoukoum fi Allah
    Adlane

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :