Dites moi qui vous ausculte, et je vous dirai qui vous êtes !

12 novembre 2008

Par Mariame

Parmi les nombreux sujets qui font la une des JT se trouve celui sur les femmes voilées qui, accompagnées de leurs terrifiants mâââris généralement présentés comme des hommes des cavernes, refusent d’être soignées par des médecins hommes (par lui ou lui quoi… enfin jamais vu de médecins comme ça dans les hôpitaux français… ça aurait peut être fait changer d’avis ? )

Quel archaïsme, vraiment!

Ce qui fait que maintenant toutes les femmes voilées doivent constamment se justifier et rassurer les infirmières et médecins qu’elles consultent.

Mais il faut bien admettre que certaines exagèrent. Pas dans le fait de vouloir absolument être soignée par un médecin femme, non. Le problème réside dans la manière de formuler leur volonté, sans oublier le choix des arguments de la mort (c’est le cas de le dire) exposés.

Je pense réellement qu’il n’y a pas à tergiverser et à entrer dans de fausses considérations religieuses. ERREUR!!! Si on veut un médecin femme et qu’il y en a un, tant mieux! Si y en a pas, ben tant pis! Pas besoin de donner de la matière aux journaleux en faisant de longs discours.

Mon ophtalmo est un homme, mon généraliste aussi… Le premier est limite muet, le second est mon médecin depuis très longtemps. Une fois il était absent, et j’ai eu à faire à son remplaçant plus jeune et surtout flippé. Après avoir demandé si je l’autorisais à s’approcher, il a commencé à m’ausculter en posant son stethoscope sur mon pull et s’est placé loin, très loin. J’ai ri sur le coup. Mais après réflexion, j’ai trouvé ça assez froissant…

Pourquoi avoir choisi des hommes et pas des femmes? Parce que l’ophtalmo est hyper compétent et c’est celui de la famille. Idem pour le généraliste. Et puis, j’avoue que mes choix de médecins selon leur sexe sont motivés non par des raisons religieuses (y en a pas de valables de toute façon), mais par les zones à examiner. Par pudeur ou à cause de complexes, interprétez-les comme vous voulez! Ma dermato est devenue une femme (avant, c’était pas le cas), ma dentiste en est également une (là par contre, c’est parce qu’elle est à 5 min de chez moi… c’est THE argument, ne cherchez pas!), mon O.R.L aussi: j’étais tombée sur un obsédé des cheveux la première fois.

Et vous mes poulettes (les poulets des cavernes peuvent donner leur avis), comment vous choisissez vos médecins?

Dites moi qui vous ausculte, et je vous dirai qui vous êtes !

Publicités

7 Réponses to “Dites moi qui vous ausculte, et je vous dirai qui vous êtes !”

  1. Paradisial said

    Depuis ma caverne je chante toute honte bue ma confession.

    Comme je ne crois pas vraiment au progrès (on ne me la fait pas à moi, quand on me dit qu’Avicenne a été enseigné en Europe jusqu’à la fin du 19ième siècle), moi c’est le marabout que j’ai pour médecin.

    Il est pluridisciplinaire. Il s’y connaît en tout. Sauf en arrachage des dents; c’est son cousin chinois par alliance de sa vingtième femme qui s’en charge.

    Il parait qu’il s’est accaparé les esprits de feu Hajj Mamba, en sacrifiant, une nuit de hallowing, un vieux Rhinocéros d’Alaska, sur le parvis de La Défense.

    La rumeur dit, qu’il embaucha par intérim un génie éboueur, venu express depuis l’Inde pour faire le nettoyage. Le soir en question, plusieurs ufologues prirent sa benne volante à ordures pour un ovni.

    Pour les médoc, bah c’est évident. Je me rends chez l’herboriste afghan du coin; question de proximité.

    Mais je pense bientôt changer ce dernier: le magasine « Le Guide des Druides de Barbès » vient de lui enlever sa seule « Etoile Panoramix », après l’empoisonnement du mari d’une cliente, à laquelle il avait préparé un exotique élixir d’amour, nommé: crachat de satan.

    Joumana, la voyante que consulte ma concierge Shéhérazade, dit que ce filou, comme il n’avait pas réellement su pactiser avec le démon, parce que analphabète, il s’était résigné à se servir de salive de varan.

    Comme quoi il ne faut pas se fier à n’importe quel charlatan.

    Si vous avez alors une bonne adresse, je suis prenant.

  2. Paradisial said

    A la modératrice: s’il y a moyen de changer le terme « observateurs » par « ufologues » je vous en saurais bien gré.

    Merci de ne pas faire publier cet appel à correction.

  3. tounsi said

    En tant que homme (des cavernes), je ne te cache pas chère voilée libérale, que je préfère être ausculté par un homme. Et ce n’est nullement le sujet, mais je pense que l’on n’en parle pas assez.
    Et nous les hommes, croyez-vous qu’on n’a pas de pudeur ?!? Non mais franchement 🙂
    Comme ce n’est pas spécialement pour des arguments religieux que j’ai cette préférence, j’essaie de me mettre à la place d’une femme. Et encore une fois, loin de l’argument religieux, n’est-ce pas gênant pour la femme de se dévoiler devant un homme, quelle que soit la religion de cette femme ?!?
    Il est clair que pour une visite pour une grippe ou même un dentiste, le sexe du médecin m’importe peu. Mais certaines visites nécessitent l’auscultation de certaines parties du corps qu’on n’a pas montrées à ses parents depuis l’âge de 6 ans. Et j’avoue que dans ces cas-là, quand j’ai le choix, je préfère être ausculté par un médecin de mon sexe !!!
    Maintenant, il faut avoir le choix et ne pas être dans l’urgence 😉

  4. Jihane said

    Salam la voilée libérale,

    Voilà encore un sujet à polémique mdr, ben moi personnellement mes médecins je les choisis en fonction de leur sympathie à mon égard, du fait que je ne vais pas chez un médecin juste pour une ordonnance mais aussi pour qu’il m’explique bien d’où provient ce que j’ai, bref qqn de causant quoi.
    Mon médecin généraliste est un homme, et c’est une crème (que Dieu le récompense d’ailleurs pour tout ce qu’il m’a conseillé) et ça ne me viendrai même pas à l’esprit d’en changer, tellement est il sympathique, compétent et rassurant, le médecin idéal quoi.
    Mon ophtalmo est une femme, elle est aussi très compétente.
    En bref, je ne choisis pas mes médecins en fonction du sexe mais plutôt au feeling et à leur capacité à m’écouter.
    Autant te dire chère voilée libérale, que celles qui font des scandales à l’hôpital m’éxaspèrent, car déjà qu’on les prennent (pour certaines en urgence) dans des hôpitaux qui manquent cruellement de personnel, je trouve ça complètement déplacé d’éxiger une femme médecin et totalement irrespectueux vis à vis du médecin assermenté qui est là pour faire son boulot et voit des centaines de femmes par jour,certaines et certains doivent se mettre dans le crâne une bonne fois pour toutes que devant un médecin vous êtes un patient tout court qu’il soit homme ou femme et que vous n’êtes pas en mesure d’éxiger un médecin selon vos critères, non mais oh on est pas au supermarché.
    Et si cela déplaît tant à certains que leurs femmes soient auscultées par un homme, et bien qu’ils fassent médecine, comme cela le problème est réglé.
    De grâce, un peu de respect pour ces personnes qui au quotidien font de leur mieux et qui après avoir fait 10 ans d’études ne méritent pas qu’on les traite de la sorte.
    Le pire, c’est que les personnes qui ont ces réactions ternissent l’image des musulmanes et encore plus des voilées, du coup quand vous arrivez voilée à l’hôpital on vour regarde avec suspicion, c’est vraiment malheureux, mais là c’est de la faute de personnes qui se revendiquent musulmanes pratiquantes et dont le comportement dénote complètement.

    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.

  5. la voilée libérale said

    Paradisial,

    lol pour hajj Mamba et tout le reste 😀

    Sinon:

    « en sacrifiant, une nuit de hallowing, un vieux Rhinocéros d’Alaska, sur le parvis de La Défense »

    ben tout à l’heure à la défense justement, y a un marabout qui distribuait des prospectus 😉

    Tounsi,

    « Mais certaines visites nécessitent l’auscultation de certaines parties du corps qu’on n’a pas montrées à ses parents depuis l’âge de 6 ans » MDR 🙂

    Sinon, à 100 % d’acc avec toi!

    Jihane,

    complètement d’accord avec toi ma belle,surtout pour les maris des cavernes 🙂

    Autrement:

    « et qui après avoir fait 10 ans d’études ne méritent pas qu’on les traite de la sorte »

    ben selon la théorie de l’induction, les médecins sont des charlatans… désolée je délire, je sors d’un cours déco trop intéressant sur la réforme du système de santé 😀 (ouais, y a que moi que ça éclate… enfin je me suis aussi endormie hi hi)

  6. OumAleyna said

    salam aleykoum,

    avant, je tenais absoluement à ce que ce soit des femmes, pour tout : même pour lessoins aux urgences ca me stressait de ne pas savoir qui allait me soigner…
    Avec LA maldie, j’ai dû relativiser… J’étais trop fatiguée pour me « battre » avec tout ca, j’ai comme qui dirait bissé les bras et j’ai pris ce qui me tombait sous la main…
    Résultat : j’ai eu une Médecin d’Amour qui me suivait pour ma soit disant mononucléose, ensuite quand elle a posé le vrai diagnostique, j’ai dû changer de service : le médecin qu’allait me suivre devait être un homme. J’étais désespérée mais bon, vu ce dont je devais me battre était bien plus important… Arrivée au service d’hémato, j’ai eu une excellente surprise : le service du médecin n’avait plus de lit, j’ai donc été envoyé en secteur 2 : mon hématologue est donc une femme, el hamdoulillah !
    Hier, nouvelle surprise : mon hémato n’était pas là, j’ai eu son collègue, un homme. J’étais dégoutée, fallait me palper mes ganglions, dans le coup, sous les aisselles, les jambes, l’abdomen… Bref j’en menait pas large… encore une fois el hamdoulillah, il m’a juste palpé les ganglions du coup, et lorsqe j’allais pour quitter mon foulard, il m’a dit tout gentiement : gardez votre foulard 🙂
    C’était un black, je ne sais pas s’il est musulman, mais en tout cas, el hamdoulillah, depuis 2 ans, tout me sourit, je tombe sur de bons médecins, compréhensifs et sans jamais un remarque déplacée…
    finalement, c’est pas ca qu’on devrait tous rechrcher ? =]

  7. thé ou café? said

    Au-delà de questions de pudeurs, qui ne sont en rien des « interdictions », mais des conseils de comportement, où est-il écrit dans le Coran qu’un médecin homme n’avait droit de soigner une femme? Où une femme de soigner un homme ? Nulle part. La tradition ne doit pas remplacer le Coran.

    Concernant la pudeur, rappeler qu’elle n’est pas un comportement vis à vis de « l’autre sexe » mais vis à vis de sois même…et si je me dois d’être pudique devant les femmes comme devant les hommes…alors…dois-je m’interdire toute médecine? Pourquoi ne pas aller chez un docteur femme…par arrière-pensée scabreuse ? hé hé, excusez ma trivialité mais quitte à être victime d’un comportement scabreux de mon médecin…je préfère éviter l’homosexuel!

    une petite anecdote pour illustrer mon propos; je me suis convertis à l’Islam à l’âge de 25 ans au milieu du Sahara algérien, auprès de l’illustre cheik Mohamed d’El Aoulef, décédé aujourd’hui qu’Allah le bénisse. Juste avant ma conversion il demanda si j’avais une question car ensuite il serait trop tard pour reculer. Sachant où j’allais je répondis par la négative mais un de mes témoin, un ami, posa la question de la circoncision, auquel je n’avais pas pensé, étant un adepte du fond et non de la forme…et étonnement Cheik Mohamed répondit ceci… »tu es un homme et le devoir de pudeur t’est supérieur à la circoncision car obligatoire dans le Coran, ce qui n’est pas le cas de la circoncision…De plus la circoncision n’apportera rien à ta santé d’homme…en vérité si tu tiens à la circoncision tu devra le faire toi même, ce que je ne te conseilles pas! » (ouf!)

    Ce que j’interprète, « entre les lignes, » c’est que le devoir de pudeur disparait devant la nécessité de préserver sa santé. Homme ou femme, allez chez le docteur sans soucis, Dieu est témoin de vos intentions. Et même si d’aventure vous tombez chez un médecin pas très net, la « victime » ne sera en rien coupable du mauvais comportement, et se devra juste d’interrompre la consultation, de signaler « l’abus » auprès du conseil de l’ordre des Médecins, afin de protéger les suivantes, et de changer de médecin.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :