Finance éthique, l’alternative ?

28 octobre 2008

Par Khadija

Crédit à la consommation, crédit automobile, crédit immobilier, le musulman n’est pas epargné par ces moyens de financement. L’usure (riba en arabe) est illicite en Islam ce qui, par conséquent interdit le recours au crédit avec taux d’intérêt tel qu’il est proposé dans les banques classiques, occidentales.

Depuis quelques temps déjà en France, des recherches sont menées, par des cercles de réflexion, sur une finance éthique, qui répondrait aux critères que nous impose notre religion, à savoir la finance islamique, basée sur les fondements juridiques de la shari’a (le Coran et la Sunna) et qui s’attache à des valeurs morales qui exhortent à l’équité entre les parties contractantes. 

Ce système financier existe dans les pays du Golfe (logique!), en Asie mais aussi et surtout au Royaume Uni à travers, entre autre, la fameuse Islamic Bank of Britain. En France, on accuse un retard qui est des plus regrettables, comme d’habitude j’allais dire.

Je ne compte pas entrer dans des considérations conceptuelles et doctrinales, je tiens seulement à attirer votre attention sur une solution de financement plus saine, qui représente une réelle alternative pour nous autres Musulmans.

La propriété n’est pas le vol (n’est-ce pas Pierre-Joseph?), vous pourrez peut être un jour, grâce à la finance islamique, devenir l’heureuse propriétaire d’un appartement haussmanien (grand LOL comme dirait la voilée libérale) avec haut plafond et tout et tout sans avoir recours au crédit à intérêt et ainsi dormir sur vos deux oreilles. D’ici là, je vous conseillerais plutôt de songer à vous installer chez Elisabeth, et penser à investir dans le Londres victorien en faisant l’acquisition d’un appart de briques et de stucs (typiquement British), parce qu’à notre plus grand désarroi il faudra attendre longtemps avant que notre chère République admette que la finance islamique c’est l’avenir… du moins pour nous !

Publicités

4 Réponses to “Finance éthique, l’alternative ?”

  1. NEB said

    Salam,

    Un post sur un sujet difficile, délicat… La finance islamique et l’usure ! C’est dans l’air du temps, au vu de la crise financière « mondiale » et du développement économique de la « communauté » musulmane en France… Pour beaucoup, le sujet est extrêmement simple : l’usure est illicite point barre ! D’autres encore évoquent des fatwas, qui rendent licite le prêt immobilier (uniquement) sous certaines conditions… Dans le même temps, ces fatwas sont taxées de « fantaisistes » pas certains ! Bref… Et le cas des banques dites islamiques n’est pas (non plus) si simple à analyser.

    Finalement, on en revient encore et toujours à la « communauté » : son unité, son poids dans cette société… Et oui, si l’unité était de mise, notre impact serait réel et des solutions « internes » existeraient pour les musulmanes et les musulmans ! Mais pour le moment, le constat est triste et à vrai dire, l’Islam ne nous exhorte pas à parler avec des « si »… Alors que faire ? Patienter, mais aussi et surtout agir, s’instruire et prier Allah (SWT) de nous aider à faire les bons choix…

  2. hijabandthecity said

    Salam Neb,

    Il est vrai que c’est un sujet complexe avec tout ce que cela peut impliquer en terme de nuances et de subtilités. Toujours est il que c’est d’actualité en France et partout ailleurs et que cela mérite qu’on s’y penche d’un peu plus près.
    Je suis entièrement d’accord avec toi pour ce qui est de l’importance de l’unité des musulmans et de leur poids si cohésion il y avait. Mais pour le moment, on est loin de ces considérations je pense, quoique, ne soyons pas sévères, on assiste malgré tout à une certaine prise de conscience au sein de notre communauté mais comme je le dis si souvent je crois que ce sont nos petits enfants qui en connaîtrons les effets, qui en profiteront. Aujourd’hui, il nous faut agir avec pondération et réactivité en nous rattachant comme tu l’as dit à notre foi.

    Clochette

  3. mounass said

    Salam!

    Oui,il est vrai que la france accuse un retard énorme face à ce sujet!Mais dernièrement, j’ai eu vent d’un parcours sur la finance islamique enseignée dans une université français(je sais plus laquelle!je vais chercher!) depuis la rentrée. Espoir? Leurre(pour nous faire taire)?
    L’avenir nous le dira.

  4. hijabandthecity said

    Salam Mounass,

    Non je te rassure il ne s’agit pas d’un leurre. Ce master a bien été créé, à Strasbourg pour être plus exacte. Tu peux aller sur le site de l’AIDIMM pour plus d’infos.

    Clochette

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :