Quand travail et hijab ne font pas bon ménage (sauf pour faire des ménages!)

4 août 2008

Par Khadija

Quand on vit en France, travailler avec son hijab relève de la gageure. D’ailleurs, c’est ce qui empêche certaines musulmanes de le porter par crainte de ne pas avoir de carrière professionnelle, ce qui se comprend aisément.

Diplômes, formations, expériences, ce n’est pas ce qui manque à ces femmes. Seulement, les portes se ferment, les déceptions et les échecs se succèdent ce qui pousse la plupart d’entres elles à ne plus chercher du tout ou pire encore, à être déclassées socialement. Car tout est bon à prendre à ce moment là, tant que le hijab est autorisé : baby-sitting, télémarketing, soutien scolaire, autant de jobs que l’on accepte quand on est étudiante. Par contre quand ça devient THE job, c’est problématique !

Alors que faire ? Quelles sont les solutions ? Faut-il persévérer dans sa recherche d’emploi ? Faut-il s’exiler? (solution de facilité ? encore faut-il trouver le bon filon) Faire en sorte de s’orienter le mieux possible dans ses études afin d’éviter les écueils en tout genre ? Que de questions auxquelles il faut apporter des réponses rationnelles et sans équivoques.

Par ailleurs, il y a celles qui ont la possibilité de travailler tout en ayant la tête couverte. Ce n’est peut être pas le hijab qu’elles ont l’habitude de porter mais cela reste un hijab, peut être plus fashion ou plus discret, tout dépend de la personne concernée. Pour ces filles je dis BRAVO !!! Elles ont trouvé un moyen détourné et intelligent de travailler tout en restant elles-mêmes ; ainsi, elles se sentent bien dans leur boulot, épanouies même, parce qu’elles travaillent dans un domaine qui leur correspond.

Moi, je fais partie du camp des désillusionnées, des jeunes femmes qui avaient envie de réussir tout ce qu’elles entreprenaient parce qu’elles le valaient bien ! Cependant, le destin en a voulu autrement concernant ma carrière professionnelle : après de longues études et un stage bien déniché (en turban cette fois ; moi aussi j’ai usé de subterfuges !) tout s’est arrêté quand il a fallu trouver un emploi, un vrai ! Pourtant, ce n’est pas les propositions et les offres qui manquaient ; seulement voilà : la condition sine qua non était de travailler tête nue, sans rien ! Que nenni, répondais je, hors de question ! En fait, je ne me voyais pas revivre ce que j’avais subi au lycée.J’ai donc eu une carrière avortée, mort-née, annihilée… certaines penseront que j’aurais dû persévérer, mais je n’ai pas pu, c’était plus fort que moi. Je suis donc retournée un temps à mes ptits boulots d’antan, du temps où j’étais en DEUG et en licence : cours particuliers à domicile (avis aux étudiantes : les boîtes comme Acadomia, Keepschool et Profadom n’ont aucun soucis avec le hijab), soutien scolaire et bien sûr le télémarketing ou comme qui dirait le boulot pour les marginaux et les voilées (parce que c’est franchement aliénant et criminel pour le cerveau).

Moralité : ne vous en faîtes pas mes belles, la roue tourne, les temps changent et les consciences aussi. Ne devenez pas grincheuses et mélancoliques comme je l’ai été (d’ailleurs, si ma famille me lit, désolée de vous avoir fait subir mes sautes d’humeur et encore merci pour votre soutien… JE VOUS AIME !!!) ; prenez les choses autrement et relativisez, vous verrez que ce qui vous arrive est en réalité un grand bien, une ni’ma qui ne vous rendra que meilleures et plus combatives ! Ne vous laissez pas abattre et restez positives, et n’attendez pas qu’on vous tende la perche ! C’est à vous de réagir avec intelligence et pondération et quand un jour vous aurez atteint l’objectif fixé, vous savourerez votre réussite.

Voile ou pas voile c’est votre tempérament et votre opiniâtreté qui feront toujours la différence !

Publicités

25 Réponses to “Quand travail et hijab ne font pas bon ménage (sauf pour faire des ménages!)”

  1. Sajida said

    AsSalamou Halaykoum ^^

    Je suis la créatrice du blog « islam-la-religion » où tu as laissé un message, je voudrais dabord t’en remercier barak Allahou fiki, et puis j’ajoute que ton blog est vraiment superbe mash’Allah j’aimerais en voir plus sur le net il est très bien écrit..
    Je te souhaite une très bonne continuation bi idnillah;

    http://MusliMagazine.skyrock.com
    http://IslaamCiity.skyrock.com [mes 2 autres blogs :)]

    Prend soin de toi et de ta foi,

    wa salam halaykoum ^^

  2. hijabandthecity said

    Salam Sajida,

    je suis heureuse de t’avoir parmi nous, tu es la bienvenue sur ce blog.
    Je te retourne le compliment concernant ton blog, et n’oublie pas que si tu le souhaites tu peux écrire pour notre blog si ça te dit.

    A très bientôt inchallah.

    Clochette

  3. fatihette said

    salam

    moi j’ai fais le choix d’enlever le voile pour trouver du boulot…

    un choix qui m’a ete difficile mais que j’ai assumee…

    je ne voulais surtout pas finir à la maison ou dans un job qui ne me plaisait pas…

    au jour d’aujourd’hui, je n’ai pas de regret d’avoir fait ce choix…je pense que je n’etais pas vraiment prête à assumer tous ce que le voile represente…

    ca reste mon choix

  4. Clochette said

    Salam Fatihette,

    Il est vrai que retirer son voile pour pouvoir travailler c’est très difficile mais les raisons qui t’y ont poussée sont louables et personne, je dis bien personne n’a le droit de te dire que tu as fait le mauvais choix. Tu as suffisament torturé ton esprit pour prendre une décision et je ne pense pas que tu n’assumes pas ce que représente ton voile, je dirais plutôt qu’il te fallait avoir une place dans cette société, un statut qui te permet d’exister en tant que citoyenne à part entière, active et spirituelle à la fois. Au fond, c’est plus méritoire que de rester à la maison comme tu dis,le tout est de faire sa place dans cette société.

  5. abdull@h said

    Assalâmou ‘alaykoum,

    Merci pour vos témoignages.

    On parle souvent du hijab très stigmatisé en Europe. Je rappel également que le port de la barbe (pour les hommes!) est une Sounnah et une façon de « lutter » aux côtés de nos soeurs qui on le voit bien se cassent la tête pour se la couvrir!

    Wassalâmou ‘alaykoum.

  6. Anis Etoilée said

    Salaam à toutes,

    Pour ma part, j’ai fait le choix du subterfuge mais ma chef de service n’a pas été dupe, elle m’a tout de suite « balancée » et j’ai été révoquée. J’ai fait l’effort de m’habiller « correctement » mais cela n’a pas suffit, ils veulent voir nos cheveux!!Peut être que cela les aiderait à mieux dormir je pense sinon pourquoi cette obstination? Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que je suis plus obstinée qu’eux…

  7. hijabandthecity said

    salam Anis,

    Ils nous croient chauves! Ne regrette surtout pas ta décision et je ne peux que te féliciter pour ton courage et ta détermination. Ne t’en fais pas, les beaux jours reviendront inchallah…

    Clochette

  8. Sabrina said

    Salam Aleykoum,

    Moi je le porte depuis peu et étant fonctionnaire la charte de la laicite ne me laisse pas trop d’alternatives. Au début je gardais toujours un turban sur ma tête et après je l’ai enlevé pr ne pas éveiller les soupçons car j’avais déja eu le droit a quelques réflexions (vs avez froid aux oreilles) . Je l’enleve en arrivant au boulot et je le remets en partant. Les débuts ont été éprouvants car j’avais l’impression d’être une hypocrite mais bon pas d’autres choix pr l’instant. Qu’Allah guide toutes celles qui se battent ts les jours et que ns puissions enfin parvenir à travailler avec un hijab.

  9. soeur said

    Slm alikom…
    Ca fait plaisir de voir que l’on est pas la seule a vivre ca. Personellement, je porte le voile et je suis etudiante. J’ai deja travaillé en tant que teleprospectrice, tele enquetrice, enfin bref j’ai fait un peu tous les boulots qui rendent dingue, ou l’on est vraiment traité comme des esclaves et j’en suis maintenant ecoeurée surtout quand je vois que la plupart de ceux qui restent sont des soeurs car pas d’autre choix. En résumé, je ne peux plus faire ce genre de taf, c’est trop dure psychologiquement et donc, en ce moment je ne sais vraiment pas quoi faire.

    J’ai du mal a l’idée de l’enlever mais j’y pense de plus en plus, mais je me pose tout plein de question dans ma tete, n’est ce pas une preuve de manque de foi, peut etre suis je hypocrite envers mon createur, je me dis le rizq vient d’ Allah mais dois je pour autant rester chez moi a attendre…. Apres, je me dis l’enlever pour de l’argent alors que hmd je mange je bois jai un lit bref je suis vraiment perdue mes soeurs, je sais vraiment plus quoi penser, j’ai peur de m’éloigner d’ Allah et surtout j’ai tres peur de faire parti des hypocrites. C’est vraiment dur a vivre, mais que doit on faire, rester chez soi a attendre que le monde change ou bouger pr faire evoluer les mentalités et permettre a nos enfants plus de facilité. Je pense qu’il est primordiale que l’on soit en contact avec les gens pour qu’ils se rendent compte qu’on est pas la pour creer des problemes, qu’on est comme eux…. Bref voila je me suis vidée mais je suis toujours aussi perdue….

  10. hijabandthecity said

    Salam chère soeur,

    Ne te torture pas l’esprit et surtout ne remets pas ta foi en cause! On vit dans un contexte assez particulier qui nous oblige à agir de la meilleure façon qui soit, si tu t’en remets à Dieu tu peux être sûre qu’il ne t’arrivera que du bien, bien que tu sois éprouvée, écoeurée… Dieu ne nous impose que ce que l’on peut endurer, rassure toi, fais lui confiance et tu verras qu’une fois la tempête passée tu souriras en pensant à tout ce que tu auras vécu.

    Clochette

  11. minouche said

    Salamou’aleykoum,

    Tout d’abord je vous félicite pour ce blog que je viens de découvrir, très bonne idée et originale que vous avez eu là!
    En lisant cet article je me suis reconnue tout de suite, comme beaucoup de soeurs. Et en lisant le commentaire de « soeur » je me suis encore plus reconnue, j’en ai même les larmes aux yeux. Je me pose les mêmes questions, je suis encore étudiante mais c’est ma dernière année et je sais que ça va être mission presque impossible de trouver un travail avec mon hijab. ça fait mal au coeur quand on se dit qu’on a passé tout ce temps à faire des études pour rien ou presque. Je ne peux pas le retirer et je ne me vois pas finir comme télé enquêtrice. c’est le job que je fait actuellement et hors de question de m’y éterniser, je tiens même pas 2 semaines. Quoiqu’il en soit je me prends à rêver parfois que la roue tournera bientôt et que nous aurons une chance de prouver qui nous sommes.
    Ma soeur je suis perdue tout comme toi mais inchaAllah Dieu nous récompensera. Désolé d’avoir été longue mais je voulais réagir étant donné que je suis en plein dans cette situation. Bon courage à toutes les soeurs

  12. hijabandthecity said

    Salam Minouche,

    Désolée de ne te répondre qu’aujourd’hui mais vu qu’on est au Maroc, on a eu des petits soucis quant à internet, la voilée libérale a fait l’acquisition d’une clé 3G vraiment médiocre!!!
    Quoiqu’il en soit, comme je le disais dans l’article, je fais partie de ces personnes qui ont vite été désillusionnées mais il ne faut absolument pas baisser les bras. Notre foi est justement là pour nous conforter dans l’idée que des jours meilleurs se profilent et on reparlera de tout cela avec nostalgie! Etre éprouvée est la meilleure façon d’avancer.
    Courage et dis toi bien que c’est un mal pour bien.

    Clochette

  13. […] certaines musulmanes, trouver un emploi relève de la gageure pour ne pas dire de l’impossible. Décider de travailler ou pas devient alors un luxe et […]

  14. célibosseuse said

    Salemalikoum!
    Je connaissais l’autre blog d’une des filles et je viens de découvrir celui-ci.Sympa,pleins d’humour et de vérité.

    Concernant le travail et le voile un casse tête éternelle pour nous autres voilées.

    Je fais parti de la catégorie des filles voilées camouflé au travail.
    Si je peux me permettre un conseil pour intégrer le hijab en milieu professionnel il faut agir par étape.
    Dans un 1er temps passé les entretiens sans Hijab(le truc qui déchire le coeur),se faire embaucher,faire ses preuves et enfin passé la période d’essai.
    2-Pendant la periode d’essai(PE) intégrer petit à petit des beandeaux qui s’élargissent au fil des semaines(on va pas rester tête nu jusqu’à la fin de la PE quand même sutout pour celles qui durent 6 mois)!
    3-La PE est fini youpi C’est la fête 🙂
    On y va franco on cache tout on laisse rien passé.
    Tout cela sous couvert de la coquetterie turban assortie à la toilette et bijoux fantaisies assorties.ça passe comme une lettre à la poste(Méthode non empirique mais qui a fait ses preuves dans 3 entreprises différentes).

    Je pense sincérement que les mentalités commencent à changer et à s’américaniser dans le sens ou les compétences et le sérieux dans le travail prennent le pas sur notre » hijabité ».

    Cette méthode marche qu’avec des Dou’a et l’aide de Dieu d’une part.Et d’autre part, que si vous vous intégrez bien dans la société et que vous allez vers les autres.Il faut être trés sociable et amicale(mais aprés ceux qui prennent la confiance ben on les jettent sans pitié).

    Certains dirons que c’est pas honnête car je feinte avec la PE;Moi je dis que mon travail et ma productivité ne change pas si mes cheveux sont couverts bien au contraire.

    Voili voulou et Allah y sahel 3alikoum inchallah.
    Avec de la persévérence et EL Yaqin(la certitude en dieu)pas de raison qu’on ne trouve pas de travail à hauteur de nos compétences et nos espérences.

    Sorry pour ce long post

  15. Sabrina said

    salam aleykoum

    Je rejoins assez bien l’idée de célibosseuse, il faut y aller par étape, moi mes collegues ne sont pas au courant que je le porte mais ils ne sont pas dupes ils ont bien remarqué un changement quant à ma tenue vestimentaire vu qu’ils m’ont connu avant de porter mais à côté de cela j’ai gardé le meme etat d’esprit pr leur montrer qu’une femme qui décide de porter le voile ne devient pas une femme soumise qui n’a plus le droit a la parole au contraire j’ai gardé mon temperament, mon ouverture d’esprit, mes competences pro afin de leur montrer que tt est compatible et que le hijab n’enleve pas les qualités d’une femme, mes soeurs ils n’attendent que ca que l’ont reste cloitré chez ns moi je pense qu’il faut savoir s’imposer même si l’on passe par des epreuves… derriere la difficulté il y a certes la facilité et la récompense. Je comprends tt a fait soeur et minouche ds leur sentiment de culpabilité et de remise en question sur leur foi mais ALlah (SWT) sait mieux que qui quonc ce qu’il y a ds les coeurs et les intentions de chacuns et chacunes.

  16. Malika said

    Salam aleykoum,

    Je crains que l’idée de procéder par étape ne soit décriée des patrons.
    J’avais lu un article là dessus où les patrons faisaient part de leurs craintes quant aux jeune Mahgrébines qu’ils embauchaient sans voile et qui venaient quelques temps après voilées. Ils trouveraient cela comme un manque de loyauté et de confiance en la personne.

    J’ai quant à moi procédé autrement :

    1 – Lancement de cv + lettre de motivations attrayants

    2 – appel téléphonique de leur part pour fixer un rdv. Puis ils t’envoient un mail pour situer leurs locaux.

    3 – je reply à ce mail précisant une chose : je suis étudiante voilée. Je montre par là que je suis consciente du problème qui peut etre rencontré. Je dis vouloir éviter l’effet surprise qui aura forcément lieu au premier abord.

    4 – les réponses ont toujours été les mêmes : la drh a eu le temps d’en informer la direction et le rdv est maintenu. « Vous pouvez venir passer l’entretien.

    Attention, cela ne veut pas dire que c’est acquis. Durant les différents entretiens, l’interlocuteur aura eu le temps d’analyser votre comportement (et c’est précisément là où vous devez montrer votre ouverture d’esprit et vos méga big compétences : pourquoi vous et pas une autre…).

    Et c’est cette méthode que je préconiserai. Mettez vous un instant à la place du recruteur.

    A bonne entendeuse :o)

    Salam aleykoum

  17. Fatima said

    Salamaalekoum, je viens de découvrir ce forum et j’en suis très contente, je suis contente de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas. Je travail au siège d’une compagnie aérienne et je suis évidemment obligée de l’enlever pour travailler, en ce moment je me pose bcp de question, ce n’est pas une baisse de foi, je suis tjr aussi régulière dans ma pratique, mais je commence a en avoir marre de l’enlever et de le remettre en sortant, c’est une situation qui me gène. Tjr devoir se « cacher ». Et la je ne sais pas du tout quoi faire, je suis perdue.

  18. Rislène said

    Salam,

    Je m’appel Rislène, j’ai décidé de mettre le voile la semaine dernière et je vs avoue que cela me fait peur. Ma mère est contre, mes voisins …, trés peu sont les gens qui l’accepte. Il régne une incompréhension.Ma mère ma dit d’attendre que je me marie avant, allé savoir pourkoi ! Au travail ils ne le savent pas et à l’école il m’ont clairement fait comprendre que cela n’était pas toléré.
    Je c même pas pourquoi j’écris ce message. Honnêtement j’ai envie de laissé tomber les cours et le taf. Mais comment vivre ? Mon père n’a jamais était là pour nous, qu’Allah l’en pardonne et ma mère ce fait vieille et ne peu plus travailler.

    • Clochette said

      Chère Rislène,

      Décider de porter le hijab n’est pas facile du tout en raison du contexte actuel et qui d’ailleurs n’est pas près d’évoluer (dans le bon sens j’entends). Ta mère appréhende le regard des autres ce qui se comprend aisément et tu ne peux pas lui en vouloir. Ce que je peux te dire, c’est qu’il ne faut absolument rien laisser tomber, ce serait leur donner raison bien qu’il te soit difficile de devoir ôter ton hijab. Dieu est le seul à qui tu dois des comptes et tu peux être sûre de sa clémence et de sa miséricorde. Tu as plus de mérite à aider ta mère qu’à rester à la maison sans travail et donc sans ressources pour pouvoir subvenir à ses besoins. Ne t’en fais pas Rizlène, Dieu n’oublie jamais ses serviteurs, sois patiente et tu en ressentiras les mérites quand le moment viendra inchallah. En attendant, je te souhaite de tenir bon comme c’est le cas de toutes les femmes voilées de ce pays, tu n’es pas seule c’est ce qui compte…

  19. muslimgirl said

    Salam les soeurs,

    Je me retrouve exactement dans cette situation: Que faire lorsque nos parents ne peuvent pas nous aider financièrement? On ne peut pas rester les bras croisés à attendre! On ne doit pas choisir la facilité mes soeurs, il faut montrer à nos futures générations qu’on peut s’en sortir tout en gardant notre identité musulmane.
    Quant à moi je cherche actuellement un stage dans l’export, j’espère que ça débouchera sur quelque chose de positif inch’allah. Mais j’ai aussi des doutes au sujet du hijab et j’ai vraiment peur de ne rien trouver!
    Bon courage mes soeurs et qu’Allah nous facilite dans nos épreuves amine.

  20. […] avions déjà abordé la question du hijab et du travail. Voilà ce que ça donne en vidéo! C’est […]

  21. Astou said

    Salam les soeurs

    je me suis reconnue dans l’article et dans quelques commentaires. Moi il m’a fallu deux ans pour mettre complètement le hijab. Avant j’ai rusé en mettant des turbans ou des foulards nouées avec fantaisie parce que c’était mal vue et c’est toujours le cas d’ailleurs. Maintenant que j’ai réussi à le mettre complètement al hamdoulillah, je me vois mal l’enlever pour le boulot ou ruser à nouveau.

    D’autre part, c’est frustrant d’avoir choisis ses études et son métier et de ne pouvoir l’exercer juste pour des questions de perceptions. Par moment j’ai l’impression qu’ils veulent confirmer leur stéréotype de la femme musulmane complétement soumise à son mari et qui n’a sa place qu’à la maison.
    Heureusement les mentalités bougent lentement mais surement. Par ailleurs la stratégie que propose Malika est intéressante si on arrive à décrocher un job surtout par les temps qui courent.

    Bon courage à toutes et vive nous.

  22. Jessica said

    Salam alaikoum mes cheres soeurs,

    Nous sommes toutes confronté aux mêmes problèmes, je travail depuis 4 ans entant qu’hôtesse d’accueil standardiste, et depuis novembre 2008 je mets le hijab en dehors du travail.
    Quand j’arrive je l’enlève et quand je repars je le remets,
    certains dirons qu’il faut plasser sa confiance en Allah et s’en remettre à lui,
    pour ma part je vis seule, si je démissionne comment faire???
    La seule solution est de se marié ou d’immigré à l’étranger …
    Mais pas façile, QU’Allah ta ala nous façile, nous guide à savoir pour prendre la meilleure solution inchallah.
    Courage à vous toutes qui souhaiter pratiquer votre religion.

  23. jacinthe said

    je porte le Hijab et je suis Canadienne.

  24. samia said

    Salam alaykoum mes soeurs 🙂
    barakAllah oufikoum pour ce sujet…

    je suis en pleine reflexion pour commencer à porter le hijab inchaAllah…je ne le porte pas, mais travaille déjà.Sachant que j’ai déjà droit à pas mal de remarques de mes collègues parce que j fais le ramadan, et cela a le don ce m’énerver…alors le hijab je nimagine même pas…
    je suis foctionnaire et donc je ne peux pas travailler avec le hijab…et je ne veux même pas que mes collègues sachent que je porte…je n’habite pas loin de mon lieu de travail et je me demandais si c’était « grave » si j partais de chez moi sans hijb (sachant que j’habite une petite ville)

    enfin ce que je veux dire, c’est que je veux le porter inchaAllah mais sans avoir à subir toute la journée les insultes contre la religion de ms collègues ignorants et athés..
    avez vous des témoignages inchaAllah ou des conseils?
    merci par avance 🙂

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :