J’ai rêvé d’Orient (partie 2)

26 mai 2008

Par Allison

Il y a quelque temps, je vous avais parlé du sarouel. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire découvrir un accessoire qui pourrait se marier parfaitement avec ce dernier, et dont les origines se trouvent plutôt à l’est et au Sud de notre bonne vieille Europe, j’ai nommé le keffieh. A l’origine il s’agit d’une coiffe. Et avant d’être celle de feu Yasser Arafat, il était celle des Bédouins. Ironie de l’histoire, il permettait à l’origine de distinguer les citadins des ruraux au contraire de maintenant, où il habille le cou de toutes les fashionistas des métropoles. On le trouve de différentes couleurs, mais le traditionnel blanc et noir et les couleurs plutôt naturelles telles que le beige ou le marron ont notre préférence. Son avantage est qu’il accessoirise une tenue en un rien de temps, donnant du relief à une robe simple et unie, en plus d’un petit côté baroudeuse…

                        

Dans la même lignée que le keffieh, il y a le chèche qui est également en vogue. Rien à voir avec le modèle d’origine que l’on trouve dans le vêtement traditionnel du touareg et qui mesure plusieurs mètres de long. Il habille lui aussi une tenue dépouillée en aussi peu de temps qu’il faut pour le mettre. A la différence du keffieh, le chèche est uni ou en dégradé de couleurs.

En parlant de ces deux héritages que nous laisse l’Orient, j’attire votre attention, chères lectrices, sur la tendance plus générale du foulard, du cache-nez, du fichu, peu importe comment vous l’appelez. En effet, 2008 est l’année du cou dissimulé !!

Profitez-en mesdemoiselles les timides, si vous n’osez pas les motifs sur votre tenue, osez-les par le biais d’un foulard ! Tie& die, dessins « ethniques »…

                     

Le foulard, confère à lui tout seul l’allure d’une romantique, d’une bohème à l’image des aventuriers ou explorateurs les plus connus… sans oublier les aviateurs et l’imagerie du voyage et de l’exotisme qu’ils véhiculent. Un petit bémol peut-être ? On se demande comment il pourrait se marier avec un Hijab. Cependant, m’étant penchée sur la question, ce mariage est tout à fait possible, même si le choix du foulard est plus restreint. Donc damoiselles, hijab ou pas, adoptez-le !

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :