Chroniques d’une mère en galè… en détresse.

13 mai 2008

Par élue maman de l’année

A toutes celles qui pensent que les responsabilités qui nous incombent sont trop lourdes, cet article est fait pour vous !!

Eh oui, fallait pas le chercher ! C’est ça la rançon de la gloire ou plutôt le prix à payer pour être ce que l’on appelle aujourd’hui une femme libérée. Et comme l’a dit le poète c’est pas si facile… Ras le bol d’hésiter à vous lever le matin en disant : ALLEZ encore dix minutes et je me lève pour prier lfajr comme cela ma journée sera bénie … Et vous finissez une fois encore par vous rendormir et ce pour plus d’une heure jusqu’à ce qu’une jolie petite frimousse ébouriffée et en panique vous dise : Maman maman vite vite je vais être en retard à l’école et je vais être obligée de passer par le bureau du directeur !!! C’est à ce moment-là que vous imaginez le visage innocent et humilié de votre bambin sous les regards inquisiteurs du corps enseignant qui ne manquera pas de penser que vous êtes une mère ……….INDIGNE !!!!!AAAAAAAAAAAAAAAAAAH le mot est lâché et il fait l’effet d’une claque !! Oubliée cette prière que l’on a ratée une fois de plus, et place à l’angoisse suscitée par le qu’en dira-t-on à l’école. Eh oui! Vous faîtes aussi partie du conseil d’école, comme la plupart des mamans voilées actives, et donc forcément on scrute le moindre de vos mouvements, car on est à l’affût de chaque fait ou geste venant de vous. Non non non pas ça… Et c’est le grand rush : toilettes, petit déj sommaire, habiller le bambin (qui, à la moindre incartade, au moindre mot dit de travers, au moindre soupir jugé déplacé, aura droit à une belle correction). Quand à vous, c’est avec les yeux à peine ouverts et des ablutions faites à « l’arrache » que vous sortez de chez vous, le ventre vide et le cœur gros de n’avoir, une fois de plus, pas été capable de mieux vous organiser. Une fois dans la voiture (EH OUI quand on est en retard on oublie aussi toutes les considérations écolos), vous priez pour que la voiture démarre vite, et vous n’attendez même pas qu’elle chauffe, que vous vous élancez en scrutant l’horloge qui affiche déjà 8h29 !!! AIE AIE AIE … Vous êtes terrorisée et votre enfant aussi, et à ce moment précis vous vous en voulez à mort et vous en voulez aussi à votre mari qui aurait pu réveiller votre enfant et s’en occuper comme il se doit, c’est aussi son enfant malgré tout ! Vous roulez en espérant que le feu passe au vert , vous vous lancez dans une course effrénée dont l’issue est incertaine, mais vous gardez toujours espoir et vous faîtes même participer votre enfant :

-Allez, fais des douaas pour qu’on arrive à l’heure !

Et votre enfant, avec toute l’innocence qui caractérise un bambin de 7 ans, invoque Dieu avec une ferveur et une confiance sans limites …

Le couperet tombe, il est 8h 32. La sonnerie vient de retentir et les enfants se dirigent vers leurs classes respectives. Vous freinez en plein milieu du passage piéton, en faisant fi des voitures éventuelles que vous pourriez gêner derrière vous. Vous criez à votre enfant de sortir, et ce dernier tiraillé entre vos remontrances, et les réflexions qu’il imagine déjà sortir de la bouche de l’instit, court, paniqué, le cartable à la main et la tête déjà pleine de problèmes (en plus de ceux qui l’attendent dans son cahier) que vous seule en réalité pouvez résoudre.

Quand à vous, vous n’oubliez pas de promettre que ça n’arrivera plus ! Vous prenez de bonnes résolutions qui prendront effet le lendemain, enfin……………. in chaa allah !!

Heureusement que les actes ne valent que par leurs intentions !

Publicités

4 Réponses to “Chroniques d’une mère en galè… en détresse.”

  1. iman said

    Ma pauvre :)) Heureusement que je suis une lève-tôt! Non, blague à part, je connais une maman (pas voilée) qui faisait dormir ses petits bouts à 2 h du matin et en guise de petit déjeuner (car ils étaient complètement hs le matin), leur faisait boire leur lait dans un biberon : Le hic c’est qu’ils avaient + de 7 ans.
    Et c’est une mère au foyer. Alors ne culpabilise pas trop : Il y a pire

    « Oubliée cette prière que l’on a ratée une fois de plus, et place à l’angoisse suscitée par le qu’en dira-t-on à l’école ». :o) MDR

  2. hijabandthecity said

    salam chère collègue!!
    Entre nous notre génération va de plus en plus mal alors à nous de nous prendre en main!!!
    COURRRRAGE……………………………..

  3. Safya said

    j’aime bien la photo, qui illustre sûrement le retard du bambin à la chevelure ébouriffée de bon matin 😀
    Sinon, marrant le quotidien d’une maman, ça donne envie de faire partie du club…

  4. […] 7. Enfin, assurez-vous que son cartable soit prêt à partir pour le lendemain et apprenez-lui à avoir ce réflexe, cela évitera de contribuer à créer un autre stress dans votre journée de mère en galère !! […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :